1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Guerre en Ukraine : la situation à Borodianka, près de Kiev, est "bien plus horrible" qu'à Boutcha
2 min de lecture

Guerre en Ukraine : la situation à Borodianka, près de Kiev, est "bien plus horrible" qu'à Boutcha

Moins d'une semaine après la découverte d'un massacre de civils à Boutcha, Kiev alerte sur une nouvelle scène d'horreur, au nord-ouest de la capitale.

Un bâtiment civil de Borodianka, touché par un bombardement (illustration).
Un bâtiment civil de Borodianka, touché par un bombardement (illustration).
Crédit : Aleksey Filippov / AFP
Benoît Leroy & AFP

Quelques jours seulement après la découverte de plusieurs centaines de cadavres dans les rues de Boutcha, au nord de Kiev, les autorités ukrainiennes ont annoncé que la situation à Borodianka (au nord-ouest de la capitale) était "bien plus horrible". "Il y a plus de victimes" dans cette petite ville que dans celle de Boutcha, également au nord-ouest de la capitale, a déclaré Volodymyr Zelensky dans un message vidéo.

"Chaque crime sera élucidé et chaque bourreau sera retrouvé", a-t-il encore dit. Et ce, alors que pour le cas de Boutcha, plusieurs policiers et médecins légistes ont été dépêchés sur place pour réaliser les premières constatations. Les Occidentaux, à l'image de la France, ont envoyé des enquêteurs spécialisés dans les crimes de guerre.

Quelques minutes auparavant, la procureure générale d'Ukraine Iryna Venediktova avait annoncé sur Facebook que 26 corps avaient été découverts par les secouristes dans les décombres de deux immeubles d'habitation bombardés à Borodianka, une localité qui comptait un peu plus de 13.000 habitants avant la guerre. Mais "il est difficile de prévoir combien il va y avoir de morts" recensés au total, avait-elle aussitôt souligné, relevant que c'est "la ville la plus détruite de la région" de Kiev.

Borodianka, une ville entièrement remplie de civils

Selon les autorités ukrainiennes, "aucun site militaire" n'est implanté dans cette commune au nord de Kiev. Comme pour Boutcha, Borodianka a été récemment reprise par les soldats de Volodymyr Zelensky après le retrait des Russes.

À écouter aussi

La procureure a affirmé que les Russes y avaient utilisé des bombes à sous-munitions et des lance-roquettes multiples lourds "qui apportent la mort et la destruction". "L’ennemi a traîtreusement bombardé les infrastructures résidentielles le soir, quand il y avait un maximum de gens chez eux", a assuré Iryna Venediktova.

Elle a accusé les soldats russes de s'être livrés à "des meurtres, des tortures et des passages à tabac" de civils, ainsi qu’à des viols, soulignant que les forces de l’ordre recueillaient des preuves pour les tribunaux locaux et internationaux. Depuis le recentrage de l'offensive russe sur l'est de l'Ukraine, les découvertes macabres se multiplient dans plusieurs petites villes de cette zone dévastée par les combats.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/