1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Guerre en Ukraine : Kiev annonce l'évacuation de plus de 260 combattants d'Azovstal
1 min de lecture

Guerre en Ukraine : Kiev annonce l'évacuation de plus de 260 combattants d'Azovstal

Le complexe industriel de la cité portuaire est le dernier point de résistance de la part des soldats ukrainiens dans la ville.

Le complexe industriel Azovstal, à Marioupol.
Le complexe industriel Azovstal, à Marioupol.
Crédit : STRINGER / AFP
Benoît Leroy & AFP

Les soldats du bataillon Azov ont-ils déposé les armes après plusieurs semaines de résistances ? La vice-ministre ukrainienne de la Défense a annoncé lundi 16 mai que plus de 260 combattants ukrainiens, dont 53 blessés, avaient été évacués de l'aciérie Azovstal. Le complexe industriel regroupait, jusqu'ici, la dernière poche de résistance de Marioupol.

"Le 16 mai, 53 blessés graves ont été évacués d'Azovstal vers Novoazovsk pour assistance médicale et 211 autres ont été transportés à Olenivka par un couloir humanitaire", a-t-elle déclaré dans une vidéo publiée lundi. 

À noter, les deux communes citées sont situées dans des zones actuellement contrôlées par l'armée russe ou les séparatistes pro-Moscou. Les combattants devaient être, par la suite, rapatriés en territoire contrôlé par l'Ukraine, "dans le cadre d'une procédure d'échange", a précisé la membre du gouvernement ukrainien dans son message vidéo.

"Sauver la vie de nos gars"

Dans un communiqué, l'état-major ukrainien a confirmé l'évacuation de ces 264 soldats et indiqué que "les activités de sauvetage des défenseurs qui restent sur le territoire d'Azovstal se poursuivent", sans préciser combien de soldats ukrainiens sont restés sur place. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a pour sa part dit, dans une vidéo, que l'essentiel était de "sauver la vie de nos gars". "Je veux le souligner : l'Ukraine a besoin de ses héros vivants. C'est notre principe", a-t-il ajouté.

À écouter aussi

Début mai, les autorités ukrainiennes avaient affirmé que plus de 1.000 soldats ukrainiens - dont 600 blessés, selon un de leurs commandants - étaient toujours présents dans les galeries souterraines de cette immense aciérie, devenu un symbole de la résistance ukrainienne à l'invasion russe lancée le 24 février.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.