1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Guerre en Ukraine : Kiev affirme avoir découvert une "chambre de torture" dans la région de Kharviv
1 min de lecture

Guerre en Ukraine : Kiev affirme avoir découvert une "chambre de torture" dans la région de Kharviv

Les autorités ukrainiennes ont assuré mardi 4 octobre avoir découvert des preuves de "torture" à Pisky-Radkivski, un village de la région de Kharkiv.

Illustration d'un soldat ukrainien, à Koupiansk, dans la région de Kharkiv, le 2 octobre 2022
Illustration d'un soldat ukrainien, à Koupiansk, dans la région de Kharkiv, le 2 octobre 2022
Crédit : Yasuyoshi CHIBA / AFP
Thomas Pierre

Kiev parle d'un "mini-Auschwitz". Le ministère ukrainien de la Défense a affirmé mardi 4 octobre avoir découvert "une chambre de torture à Pisky-Radkivski, dans la région de Kharviv", dans l'est de l'Ukraine.

Photos à l'appui, un responsable ukrainien indique sur Twitter qu'un "masque à gaz", et qu'une "boîte contenant des dents arrachées" ont été retrouvés sur place. "Des tortures telles qu'être enterré vivant et un tapis brûlant placé à l'intérieur un masque à gaz ont été signalées", écrit Anton Gerashchenko. 

Sur la messagerie Telegram, la police ukrainienne avait déjà annoncé lundi 3 octobre, accompagnée d'une vidéo, la découverte d'une "chambre de torture" présumée dans la "cave" d'une maison, où les occupants auraient été "détenus dans des conditions inhumaines". "Les gens ont été intimidés, battus et maltraités", indique la publication.

"Combien d'autres?"

Les troupes de Kiev ont fait en quelques semaines d'importants gains territoriaux dans la région de Kharviv. Face à cette contre-offensive ukrainienne, les Russes ont été obligés de se retirer en urgence et de manière souvent désordonnée. Selon les autorités ukrainiennes, Moscou aurait ainsi quitté la quasi-totalité de la rive orientale de la rivière Oskil (où se situe Pisky-Radkivski), dernière zone de la région qu'ils contrôlaient encore. 

À lire aussi

Après Boutcha, Kramatorsk, et plus récemment Izioum, où un charnier a été découvert, les accusations de "crimes de guerre" perpétrés par l'armée russe se multiplient depuis le début du conflit ukrainien, le 24 février dernier. "Combien d'autres restent-il à découvrir en Ukraine occupée ?", s'interroge l'armée ukrainienne.  

La rédaction vous recommande

 

À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire