1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Український дайджест - Огляд подій за 14 квітня
3 min de lecture

Український дайджест - Огляд подій за 14 квітня

У рамках нової прогами українською знана модераторка з України Кароліна Ашіон презентуватиме головні теми про війну в Україні, а також з життя біженців в Німеччині. Слідкуйте за «Українським дайджестом» з понеділка по п’ятницю на ntv.de, RTL.news та YouTube.

Un quartier détruit de la ville de Marioupol, le jeudi 17 mars 2022.
Un quartier détruit de la ville de Marioupol, le jeudi 17 mars 2022.
Crédit : HANDOUT / TELEGRAM / PAVLOKYRYLENKO_DONODA / AFP
ukrayinskii-daidzest-oglyad-podii-za-14-kvitnya
00:07:32
micro generique
La rédaction de RTL

La guerre d'agression de la Russie contre l'Ukraine dure depuis huit semaines. En prévision de la prochaine vague d'offensive russe, l'Occident est à nouveau prêt à fournir une aide militaire à Kiev. Le président Biden a promis au président Zelensky 800 millions de dollars pour l'armement. L'Union Européenne ajoute 500 millions d'euros supplémentaires pour l'achat d'armes.

Pendant ce temps, l'Ukraine elle-même rapporte qu'elle a frappé le croiseur russe « Moskva » dans la mer Noire avec deux missiles de croisière. Le Kremlin nie, attribuant cela à un incendie sur le navire.

Au 50e jour de la guerre, Marioupol reste le centre des hostilités. La partie russe fait état de nombreuses redditions de l'armée ukrainienne, tandis que l'Ukraine le nie catégoriquement. Le maire de Marioupol a déclaré dans une interview : « Mariupol est et restera ukrainien ».
L'un des nombreux ensembles résidentiels de la ville portuaire de Mariupol est totalement inhabitable et complètement détruit. Ceux qui restent ne voient que des ruines.
« Trois immeubles de dix étages ont complètement brûlé. Dix-neuf personnes sont mortes. Pourquoi nous font-ils ça ? »

Mariupol résiste toujours, mais les experts militaires américains suggèrent qu'il est possible que les Russes prennent le contrôle de la ville dès la semaine prochaine.
La Russie affirme avoir un contrôle total sur le port, mais l'Ukraine le nie. Hier, des images ont été diffusées à la télévision d'État russe - l'objectif étant le même : montrer comment un millier de militaires ukrainiens auraient capitulé dans la ville. Le maire de Mariupol dit que c'est un faux à 100 %, mais il ne cache pas à quel point la situation dans la ville est actuellement difficile.

À lire aussi

Un grand nettoyage a commencé à Boutcha. Les pierres d'après-guerre peuvent être enlevées, contrairement aux nombreuses blessures laissées par la guerre. Blessures à la fois sur les corps et dans les âmes des gens. Des centaines de volontaires nettoient les traces de la guerre. Chaque jour, ils viennent de Kiev spécialement dans ce but. « Nous sommes des Ukrainiens, nous sommes une famille, nous sommes toujours solidaires. Oui, il y a un risque que l'armée russe revienne, mais nous sommes prêts à résister si elle revient. » Malgré la retraite des Russes, ce travail est dangereux. Il y a trois jours, Mikhaïlo a trouvé une grenade non détonée dans un des immeuble.

Toutes les boîtes d'armes étaient vides, chacune contenant des grenades de 12 mm, que les Russes ont apparemment tirées sur Boutcha et Borodianka. Mme Olexandra sait déjà de sa propre expérience ce que tout cela signifie : « Je ne sais pas avec quoi ils frappaient, mais ils frappaient si foirt que la porte s'ouvrait. Quand je suis arrivée, cet immeuble a déjà été détruit. »

Maintenant, l'aide arrive ici tous les jours, les gens apportent de la nourriture et réparent les infrastructures. L'approvisionnement en eau, en gaz et en électricité fait défaut depuis de nombreuses semaines. Ils prévoient de tout réparer en une semaine.

Rue de la gare à Boutcha. Aujourd'hui, tous ces chars russes ne sont plus là. Ils ont été retirés de la ville et on trouve maintenant de tels endroits partout dans cette région. Des dépôts de chars et de véhicules blindés détruits s'élèvent sur plusieurs mètres, ainsi que les voitures malheureusement endommagées des habitants qui ont tenté de s'échapper et de quitter la ville. Les trous de balle indiquent combien de personnes auraient pu être tuées. Le fils voulait absolument nous parler de la mort de son père, mais n'a pas pu faire face à ses sentiments.

La présidente de la conférence des ministres fédéraux de l'éducation s'attend à ce que près de 400 000 écoliers ukrainiens viennent en Allemagne. Cela nécessitera au moins 24 000 enseignants. Actuellement, plus de 60 000 enfants et jeunes sont inscrits dans des écoles et écoles de formation professionnelle allemandes.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/