3 min de lecture G7

G7 à Biarritz : pourquoi ce sommet a toujours une utilité, selon François Lenglet

ÉDITO - Les critiques se multiplient quant à l'utilité du G7. Pourtant, ce rendez-vous entre puissances occidentales est loin d'être aussi dépassé que ses détracteurs le prétendent.

Lenglet - Lenglet-Co François Lenglet
>
G7 à Biarritz : pourquoi ce sommet a toujours une utilité, selon François Lenglet Crédit Image : CARLOS BARRIA / POOL / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet édité par Noé Blouin

Le G7 se termine, ce lundi 26 août, à Biarritz, il a réuni les chefs d'État de sept puissances occidentales, et il a été particulièrement critiqué par ses opposants.


Les critiques se sont d'ailleurs intensifiées au fil des dernières années, mais il faut quand même remarquer qu'elles sont généralement contradictoires. Tantôt, c'est une sorte de directoire mondial qui impose à la planète un capitalisme sanguinaire, tantôt, c'est un ramassis de puissances déclinantes qui n'ont pas de prise sur la marche des choses. Soit le G7 est trop puissant, soit il ne l'est pas assez, ça ne peut pas être les deux en même temps, on ne peut pas être vierge et enceinte.
 
Il est vrai que le poids des pays du G7 dans l'économie mondiale ne cesse de décliner. En 1975, lors du premier sommet, à l'initiative du président français Giscard d'Estaing, qui voulait concerter les réactions à la crise économique et au choc pétrolier, les sept pays comptaient pour près des deux tiers du PIB de la planète. Aujourd'hui, c'est moins de la moitié, les États-Unis comptant pour la moitié de cette moitié, c'est-à-dire pour un quart de l'économie mondiale. Et quant à la population, le G7, c'est un peu plus d'un dixième du globe seulement. L'Occident, auquel il faut ajouter bien sûr le Japon, pèse moins qu'avant dans la marche du monde.

G20 et G7 doivent exister parallèlement

Pour autant, cela ne justifie pas de remplacer le G7 par un groupe de pays plus représentatifs. D'abord, cette structure plus large existe, c'est le G20, auquel participe la Chine, le Brésil, la Russie, l'Inde, l'Indonésie... C'est ce groupe des 20 qui a ébauché la riposte à la grande crise de 2008-2009. Groupe des 20 qui a été, sinon créé, du moins institutionnalisé par un autre président français, Nicolas Sarkozy. 

Mais G20 et G7 peuvent et doivent exister parallèlement. Le G7, c'est l'Occident élargi, ce sont des pays qui partagent les mêmes valeurs. Ce sont des démocraties, on y choisit ses gouvernants par le vote libre. Ce sont des économies de marché, basées sur la propriété privée. Ce sont des pays qui partagent une histoire commune. C'est important de faire vivre ces valeurs de la liberté, à la fois au plan économique et politique. L'Occident en est le seul défenseur.

Le G7 n'impose rien aux autres pays

À lire aussi
Le Président Emmanuel Macron G7
Emmanuel Macron au G7 a "fait un numéro extraordinaire" dit Éric Zemmour

Une critique récurrente des autres pays accuse les membres du sommet de vouloir imposer à la fois les valeurs occidentales et le système économique. Encore une fois, la charge est erronée. Premièrement, le G7 n'impose rien à quiconque, c'est un forum de discussions. Il est d'autant plus nécessaire que tout le système multilatéral est en train d'exploser, sous la poussée nationaliste, qu'on observe partout. Les dirigeants doivent se parler, plus encore aujourd'hui qu'hier. Regardez l'initiative française pour rétablir les discussions avec l'Iran, la réunion du G7 était l'occasion idéale pour cela. 

Deuxièmement, ceux qui accusent l'Occident de néo-colonialisme oublient que c'est le système libéral de l'après-guerre qui a permis le décollage des pays émergents, ceux qu'on appelait naguère les nations sous-développées. L'extraordinaire essor de la Chine ces trente dernières années, s'est fait en prenant appui sur le système économique international mis en place par l'Occident, et plus encore par les États-Unis ! Est-ce vraiment du colonialisme? On peut en douter. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
G7 Économie Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants