1 min de lecture Manifestations

G7 à Biarritz : des milliers d'opposants ont manifesté à Hendaye

Alors que les chefs d'État sont attendus en fin de journée ce samedi à Biarritz pour le G7, une grande manifestation des opposants au G7 a eu lieu ce samedi 24 août, en fin de matinée à Hendaye sur la frontière espagnole, à 30 km au sud de Biarritz.

15.000 personnes étaient présentes à Hendaye pour la manifestation anti G7 selon les organisateurs
15.000 personnes étaient présentes à Hendaye pour la manifestation anti G7 selon les organisateurs Crédit : Capture d'écran Twitter/@@Elsa_Gambin
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
et AFP

Alors que les chefs d'État sont attendus en fin de journée ce samedi 24 août à Biarritz pour le G7, une grande manifestation d'opposants à ce rassemblement a eu en fin de matinée à Hendaye, à 30 km au sud de Biarritz. Sur un parcours long de 4 kilomètres, les manifestants, dans lesquels figuraient notamment des "gilets jaunes", des indépendantistes basques et des militants pour le climat, ont défilé dans le calme sans qu'aucune heurt ne soit à déplorer.

Près de 15.000 personnes étaient présentes selon les organisateurs tandis que la Préfecture des Pyrénées Atlantiques en a dénombré 9.000. Alors que le gouvernement a mobilisé plus de 13.000 membres des forces de l'ordre pour assurer la sécurité du G7, la présence policière se faisait très discrète le long du cortège, à part un hélicoptère tournant au-dessus d'Hendaye. 

Ces opposants au G7 avaient de multiples contestations à faire entendre comme l'incendie qui touche la forêt amazonienne, la crise migratoire, la défense de l'agriculture locale ou encore la politique d'Emmanuel Macron.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Manifestations G7 Biarritz
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants