2 min de lecture États-Unis

Fusillades aux États-Unis : Trump reste finalement flou sur le contrôle des armes

S'exprimant deux jours après les fusillades qui ont fait 31 morts au Texas et dans l'Ohio, le président américain a indiqué avoir "demandé à mettre en place une loi pour restreindre l'accès aux armes pour les personnes" souffrant de troubles mentaux.

Donald Trump le 5 août à la Maison Blanche
Donald Trump le 5 août à la Maison Blanche Crédit : SAUL LOEB / AFP
Eleanor Douet
Eléanor Douet
et AFP

Donald Trump a condamné lundi 5 août l'idéologie raciste du suprémacisme blanc, suspecté d'être derrière l'une des deux fusillades ayant fait 31 morts au Texas et dans l'Ohio ce week-end. S'il n'a pas proposé de modifier la législation sur le contrôle des armes à feu dans le pays, le président américain a toutefois insisté sur le rôle néfaste que joueraient selon lui internet et les jeux vidéo dans la radicalisation de personnes souffrant de troubles mentaux.

"Nous devons réformer nos lois sur la santé mentale afin de mieux identifier les personnes ayant des troubles mentaux qui pourraient perpétrer des actes de violence et nous devons également nous assurer que ces personnes reçoivent les soins dont elles ont besoin, voire qu'elles soient internées lorsque c'est nécessaire", a estimé Donald Trump.

"C'est la santé mentale qui engendre ces attaques, ce ne sont pas les armes. Ces personnes représentent une menace pour la société et elles ne doivent pas avoir accès aux armes à feu. Ces armes doivent être confisquées si elles sont déjà entre les mains de ces personnes perturbées. C'est la raison pour laquelle j'ai demandé à mettre en place une loi pour restreindre l'accès aux armes pour ces personnes", a-t-il ajouté.

Enfin, le locataire de la Maison Blanche a appelé à une "exécution rapide" des auteurs de fusillades. "J'ai demandé au ministère de la Justice de proposer une loi garantissant que ceux qui commettent des crimes motivés par la haine et des tueries de masse soient passibles de la peine de mort et que cette peine capitale soit appliquée rapidement, avec détermination et sans des années de délai inutile". 

Les démocrates taclent Trump

À lire aussi
Donald Trump rendant visite aux soldats américains postés en Afghanistan le 28 novembre 2019 États-Unis
États-Unis : 4.000 militaires pourraient être retirés d'Afghanistan

Le président américain n'a pas réitéré son appel lancé sur Twitter plus tôt dans la matinée dans lequel il invitait républicains et démocrates à travailler ensemble sur la législation autour du contrôle des armes. Il avait appelé à une meilleure vérification des antécédents des personnes souhaitant acheter des armes à feu, tout en souhaitant coupler cette mesure à "une réforme migratoire urgemment nécessaire".

Plusieurs élus ont souligné que la Chambre des représentants, à majorité démocrate, avait justement adopté une réforme en ce sens, qui attend depuis plusieurs mois d'être votée au Sénat, où les républicains sont majoritaires.

Mais dans son adresse à la nation, Donald Trump, qui est soutenu par le puissant lobby américain des armes à feu, a surtout insisté surle rôle néfaste que jouerait selon lui internet dans la radicalisation de personnes souffrant de troubles mentaux. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Armes Donald Trump
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants