2 min de lecture Canada

Français disparus au Québec : une première victime identifiée

Mardi 21 janvier, cinq touristes français sont tombés dans les eaux glacées d'un lac du Québec. Le corps d'une victime a été repêché et identifié.

Cinq Français ont disparu en motoneige au Québec
Cinq Français ont disparu en motoneige au Québec Crédit : HO / Sûreté du Québec / AFP
Venantia
Venantia Petillault et AFP

Après trois jours d'attente, l'une des victimes a été retrouvée. Le corps d'un des cinq touristes français tombés dans les eaux glacées d'un lac du Québec mardi 21 janvier lors d'une expédition en motoneige, a été repêché vendredi matin.
Il s'agit de celui de Gilles Claude, 58 ans, père de trois biathlètes internationaux. Passionné de randonnées à motoneige, il se rendait régulièrement au Québec depuis des décennies selon ses proches.

"Il a été retrouvé à plus de deux kilomètres des points initiaux de recherche dans la rivière Grande décharge", à l'embouchure du lac Saint-Jean où s'est produit l'accident, a déclaré à la presse Hugues Beaulieu, porte-parole de la Sûreté du Québec. 

Le groupe était composé de huit touristes originaires de l'est de la France, dont trois ont survécu à des blessures légères et un choc nerveux. Indemnes physiquement mais "choqués moralement", ils ont quitté Montréal jeudi soir et étaient attendus chez eux vendredi, selon le consulat général de France au Québec.

Une zone "hors piste" réputée dangereuse

Leur guide, un Montréalais de 42 ans, est mort mercredi des suites de ses blessures. Selon les derniers recoupements des médias locaux, il avait fait machine arrière mardi soir pour venir aider les trois touristes rescapés, restés en arrière du groupe. L'un d'eux était tombé à l'eau avant d'être récupéré par les deux autres motoneigistes.

À lire aussi
Greta Thunberg Greta Thunberg
Canada : un logo montrant Greta Thunberg agressée sexuellement fait polémique

Le guide serait ensuite reparti pour rattraper le groupe de tête des cinq motoneigistes, avant de tomber à son tour dans l'eau où il a été récupéré par les pompiers. "S'il n'y était pas retourné, il s'en serait sorti avec les trois autres. 

Pour une raison encore indéterminée - sans doute pour emprunter un raccourci vers leur destination finale selon des spécialistes - le groupe avait bifurqué du sentier balisé pour s'aventurer vers une zone "hors piste" réputée dangereuse.

Une trentaine de policiers, parmi lesquels une douzaine de plongeurs, aidés d'hélicoptères et de drones, ont repris leurs recherches intensives ce samedi dans les eaux glacées du lac Saint-Jean, pour la quatrième journée consécutive, afin de retrouver les quatre autres touristes français, Yan Thierry, 24 ans, Jean-René Dumoulin, 24 ans, Julien Benoît, 34 ans, et Arnaud Antoine, 25 ans.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Canada Disparition Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants