1 min de lecture Irak

Français condamnés en Irak : comment sont-ils jugés ?

ÉCLAIRAGE - Six jihadistes français ont été condamnés à mort en Irak. Six sur 12 autres transférés de Syrie. Paris affirme "multiplier les démarches" pour leur éviter la peine capitale.

La cour criminelle de Bagdad juge les Français accusés d'appartenir à Daesh.
La cour criminelle de Bagdad juge les Français accusés d'appartenir à Daesh. Crédit : Cindy Hubert
Émilie Baujard
Emilie Baujard édité par Marie Sasin

Six jihadistes français ont été condamnés à mort en Irak. Paris affirme multiplier les démarches pour leur éviter la peine capitale. Au total, ils sont prêts de 450 affiliés à Daesh à être actuellement détenus par les Kurdes. Ces Français bénéficient-ils d'une justice équitable ?

C'est en tout cas une justice expéditive : trois mois d'enquête pour des faits passibles de la peine de mort et une audience qui dure quelques heures, verdict compris. Il y a aussi toute la procédure, très secrète. Les interrogatoires, l'enquête, le dossier d'accusation. Personne n'a accès à rien. Encore moins les avocats français qui découvrent souvent la date du procès le jour même. 

Pour autant, tout cela suit les règles de la justice irakienne, les jihadistes français ont eu accès à des avocats irakiens, à un interprète et à la protection consulaire française au final, c'est aux jihadistes eux-même d'assurer leur propre défense le jour de l'audience.

Quel rôle peut jouer la France ?

En coulisses, la diplomatie s'active. La France a entamé des démarches pour que la peine de mort soit commuée en de la prison à vie : ce qui équivaut à 20 ans de prison en droit irakien. Mais pas question de les rapatrier en France pour qu'ils purgent leur peine.

À lire aussi
Une plage en Australie voyage
Australie, Slovénie, Suisse... La liste des pays les plus sûrs où voyager

Là-dessus, la doctrine française est inflexible : ces jihadistes doivent répondre de leurs actes commis en Syrie et en Irak devant une justice irakienne "souveraine et qui fonctionne" selon les mots du ministre des Affaires étrangères.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Irak Daesh Terrorisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants