1 min de lecture Transports

“Flygskam” : pourquoi des personnes ont honte de prendre l’avion ?

En Suède, de nombreux voyageurs préfèrent accumuler les heures de train plutôt que de prendre l'avion, pour protéger l'environnement.

Un avion au décollage (illustration)
Un avion au décollage (illustration) Crédit : STEPHEN BRASHEAR / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
Journaliste

Un phénomène ou plutôt un sentiment se propage petit à petit, partout en Europe. Il s'agit du "flygskam", qui signifie littéralement "la honte de prendre l’avion" en suédois. Encore méconnue en France, cette attitude connaît une ampleur grandissante dans les populations scandinaves, qui se refusent désormais à prendre l'avion. Sur les réseaux sociaux, le hashtag #flygskam affiche d’ailleurs de plus en plus de publications

Tout a démarré en Suède, un pays qui, à cause de sa situation géographique excentrée au Nord de l'Europe, voit ses habitants prendre très fréquemment l'avion. À titre indicatif, les Suédois prennent cinq fois plus l'avion que la moyenne mondiale et leurs émissions de C02 en avion sont aussi importantes que l'automobile. 

De nombreux habitants ont donc décidé de réagir et de s'impliquer dans la protection de l'environnement. Leur motivation est purement écologique et non financière. Par exemple, une salle de concert à Helsingborg, dans le Sud du pays a décidé de ne plus accueillir les artistes qui se déplacent en avion en prétextant que cela est quarante fois plus polluant que de prendre le train.

Le "flygskam" a pris une telle ampleur en Suède que le gouvernement a fait le choix de  réinstaurer les trains de nuit. Dans le Figaro, un Italien vivant à Stockholm affirme que cela ne le dérange pas de faire 37 heures de train pour rentrer chez lui à Turin puisqu'il a le "trainBrag", la fierté de prendre le train. Cette tendance dépasse les frontières et est même arrivée en France, dans une moindre-mesure pour le moment. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Transports Avions Trains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants