1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. États-Unis : une appli pour protéger les conducteurs noirs lors des contrôles policiers
3 min de lecture

États-Unis : une appli pour protéger les conducteurs noirs lors des contrôles policiers

VU DANS LA PRESSE - Une Américaine a créé l'application mobile Just us, dont l'objectif est de protéger les conducteurs noirs, en cas de contrôle de police, du racisme dont ils pourraient être victimes.

Inquiète pour son fils en âge de passer le permis, une mère a créé une application mobile qui protège les conducteurs noirs en cas d'interpellation par la police.
Inquiète pour son fils en âge de passer le permis, une mère a créé une application mobile qui protège les conducteurs noirs en cas d'interpellation par la police.
Crédit : Stephen Maturen / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Charline Vergne

Une psychothérapeute américaine a créé une application mobile dont l'objectif est de protéger les conducteurs noir du racisme dont ils pourraient faire l'objet, à l'occasion de contrôles policiers.

C'est lorsque son fils a été en âge de passer son permis de conduire, que cette mère de famille, inquiète, a eu l'idée de créer l'application mobile Just us, indique Slate.fr, qui a repéré cette information sur le média américain ABC News. Le nom de cette application, qui signifie "juste nous", en anglais, est aussi un jeu de mot, en référence au terme "justice".

Lancée en août 2020, cette application compterait aujourd'hui 3.000 utilisateurs environ, précise ABC News. "Pour moi, l'obtention de ce permis de conduire signifiait qu'il [le fils de la créatrice de l'application, NDLR] allait partir dans le monde extérieur et que je ne pourrai pas le protéger, confie Charmine Davis à nos confrères étasuniens. Je me suis demandé ce que je pouvais faire. Comment puis-je rester connectée, sans entraver la liberté de ce jeune homme, prêt à s'aventurer au-dehors ?"

Trois fonctionnalités : "check in", "head's up" et "help"

Cette application propose trois principales fonctionnalités : "check in", d'abord, qui permet d'envoyer un message à des personnes désignées pour signaler que le conducteur se trouve en sécurité, tout en précisant sa position actuelle ; vient ensuite "head's up", qui envoie à ces mêmes contacts un signal, pour qu'ils sachent que le conducteur vient d'être arrêté par la police. Sa position est une nouvelle fois envoyée, et un live streaming a lieu. Enfin, vient la fonctionnalité "help", qui démarre également un live streaming, tout en informant les autres utilisateurs de l'application qui se trouveraient dans un rayon de cinq kilomètres, que le conducteur est en danger et a besoin de leur aide.

À lire aussi

Ces trois fonctionnalités peuvent être utilisées avec le mode mains-libres et par activation vocale. "Nous savons que de nombreux incidents se produisent quand les gens tendent la main pour attraper quelque chose, observe Charmine Davis, la créatrice de l'application. L'activation vocale était donc quelque chose de très important pour moi, car vous n'avez pas à tendre la main vers quoi que ce soit."

"Just us" peut être utilisée dans différents contextes

Pour cette dernière, "Just us" ne se contente pas de garantir une protection aux conducteurs. Elle permet également de responsabiliser les autres citoyens, en leur donnant l'occasion de venir en aide à de potentielles victimes de "façon pacifique". Si le racisme est la première raison invoquée, cette application peut très bien être également utilisée par n'importe quelle personne, en voiture, chez elle ou dans la rue, qui se sentirait en danger ; notamment dans des cas de violences familiales et d'agressions sexuelles. "Nous avons organisé une réunion communautaire, et une jeune femme nous a dit qu'elle l'avait utilisée sur le campus de son université, une nuit, alors qu'elle avait peur, détaille Charmine Davis. Elle était tellement heureuse de l'avoir avec elle."

Selon une étude effectuée par l'université de Stanford, et publiée le 4 mai 2020 dans la revue scientifique Nature Human Behaviour, les conducteurs noirs américains seraient 20% plus exposés au risque d'être arrêtés par la police, que les conducteurs blancs. Par ailleurs, ils seraient entre 1,5 et 2 fois plus susceptibles d'être fouillés. Quant aux Afro-Américains, à en croire une seconde étude, cette fois-ci effectuée par l'université de Harvard, ils seraient trois fois plus susceptibles d'être tués, lors d'une rencontre avec les forces de l'ordre.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/