1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. "Chaud cacao" d'Annie Cordy accusée de racisme en Belgique
1 min de lecture

"Chaud cacao" d'Annie Cordy accusée de racisme en Belgique

Le pays se divise autour du tube très populaire de la chanteuse à l'occasion du baptême d'un tunnel de Bruxelles.

Annie Cordy dans la pièce "Madame sans gêne"
Annie Cordy dans la pièce "Madame sans gêne"
Crédit : PATRICK HERTZOG / AFP
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud

Etait-ce une fausse bonne idée ? La Belgique a voulu rebaptiser un tunnel de sa capitale, le tunnel Léopold II, pour effacer son passé colonial. Après un vote populaire, c'est le nom de l'artiste Annie Cordy, décédée l'an dernier, qui a été retenu. Une artiste populaire, une femme... La proposition avait de quoi réjouir ne nombreux Belges progressistes. 

Mais c'était sans compter sur la résurgence d'une ancienne polémique sur le texte d'un des tubes de la chanteuse : Chaud cacao. Pour des militants anti-racistes l'"esprit de la chanson" serait raciste. C'est ce qu'a avancé notamment Mireille-Tsheusi Robert, présidente de BAMKO, un institut féministe de réflexion et d’action sur le racisme anti-noirs, sur la chaîne RTL-TVI. "Cho Ka Ka O / Cho chocolat / Si tu me donnes des noix de coco / Moi je te donne mes ananas", chantait Annie Cordy en alignant des références exotiques sans doute datées et clichées aujourd'hui.

Des défenseurs de la chanson se sont élevés contre cette polémique. Pour eux, il s'agit d'un texte léger et presque enfantin avec des références fantaisistes. "Dragons siffleurs", "crabes-tambours" et autres "loups-garous" sont par exemple évoqués dans le titre. "Je connais la chanson par cœur et je cherche encore ce qu'il peut y avoir de raciste là-dedans", a déclaré Michèle Lebon, la nièce d'Annie Cordy.

De l'autre côté du spectre politique belge, certains reprochent à Annie Cordy d'être avant tout une personnalité trop francophone pour représenter tous les Belges. "Annie Cordy n'est pas connue en Flandre (...) mais elle a gagné le vote populaire, il n'y a rien à faire, moi, je suis pour la démocratie, elle est gagnante", a reconnu Cieltje Van Achter, cheffe de groupe N-VA au parlement bruxellois.

À écouter aussi

Avec 22% des voix et l'accord de sa famille, le tunnel sera, malgré les polémiques bien rebaptisé Annie Cordy en automne 2021. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/