1 min de lecture Faits divers

États-Unis : un homme tué par une amibe "dévoreuse de cerveau" après sa baignade

Âgé de 59 ans, Eddie Gray est mort après s'être baigné dans un parc aquatique en Caroline du Nord. Il a aspiré une amibe "dévoreuse de cerveau" et a succombé à une infection rarissime.

Dessin d'amibe de Christian Gottfried Ehrenberg
Dessin d'amibe de Christian Gottfried Ehrenberg Crédit : Domaine public
Photo Esther
Esther Serrajordia Journaliste

Une infection rarissime et mortelle a provoqué la mort d'un américain de 59 ans. Eddie Gray se baignait dans un parc aquatique du comté de Cumberland, en Caroline du Nord, lorsqu'une amibe "dévoreuse de cerveau" est entrée dans son nez et a provoqué l'infection. 

Ce micro-organisme se trouve dans les eaux chaudes et stagnantes. Il n'est absolument pas dangereux quand il est avalé mais mortel quand il est absorbé par le nez. Il migre ensuite vers le cerveau le long du nerf olfactif, puis commence à détruire les tissus cérébraux. Le nom scientifique de l'infection est la méningo-encéphalite primitive amibienne, précise le communiqué du département de la santé et des services sociaux de Caroline du Nord. 

En 2014, l'Anses, l'agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail, a comptabilisé 310 cas dans le monde en 50 ans. 11 personnes seulement y ont survécu. Les États-Unis ont recensé 145 cas sur leur territoire, 4 uniquement n'ont pas été mortelles. Il n'y a à ce jour qu'une victime française. En 2008, en Guadeloupe, un garçon de 9 ans est décédé des suites de l'infection. 

Des précautions à prendre

Les symptômes de l'amibe "dévoreuse de cerveau" sont multiples : maux de tête, nausées, vomissements... Généralement, l'infection progresse vite et la victime meurt en moins de deux semaines.

À lire aussi
La plage de Capbreton (Landes), où ont été retrouvés des sachets de cocaïne. faits divers
Cocaïne échouée sur le littoral Atlantique : plus d'une tonne récupérée

Le communiqué préconise de limiter la quantité d'eau pénétrant dans son nez lors des baignades, et d'éviter de mettre la tête sous l'eau dans des bassins d'eau douce longtemps exposés au soleil puisqu'il est impossible d'éradiquer l'amibe des cours d'eaux. 

Eddie Gray, membre actif de l'Église méthodiste unie de Sedge Garden, aimait faire du kayak, du camping, de la chasse et de la pêche. Il allait devenir grand-père pour la troisième fois. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Maladie Baignade
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants