2 min de lecture Donald Trump

États-Unis : Trump va limiter les visas pour lutter contre "le tourisme de maternité"

Donald Trump s'en prend à nouveau au droit du sol. Son administration va limiter les visas octroyés aux femmes enceintes, soupçonnées de vouloir se rendre aux États-Unis pour que leur enfant bénéficie de la nationalité américaine.

Un air d'amérique - Corbé Un Air d'Amérique Philippe Corbé iTunes RSS
>
États-Unis : Trump va limiter les visas pour lutter contre "le tourisme de maternité" Crédit Image : CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Venantia Petillault

Des consignes ont été passées auprès des services consulaires. Les femmes enceintes qui pourraient être sur le territoire américain au moment d’accoucher ne devraient plus obtenir de visa. Mais la manière dont les employés des ambassades vont pouvoir évaluer les grossesses reste encore floue.
 
Cela ne concerne pas les citoyens des pays pour lesquels est accordée une exemption de visa pour les courtes visites : donc la France n'en fait pas partie. Selon l’équipe Trump, c’est pour lutter contre le tourisme des naissances, c’est-à-dire contre les femmes qui viennent accoucher aux États-Unis. Car tout enfant qui naît ici devient automatiquement américain. Les États-Unis, comme la France, et une trentaine d’autres nations, maintiennent avec des modalités différentes, le principe du droit du sol.

Cette décision ne sort pas de nulle part. Des élus républicains, largement relayés par FOX News, dénoncent régulièrement ce qu’ils appellent les "anchor babies", les bébés ancres. Des bébés qui, selon eux, servent à jeter l’ancre, car si l’enfant est américain, ils se disent qu’un jour les parents obtiendront à leur tour le droit de venir s’installer aux États-Unis. 

Un principe impossible à remettre en cause

Le président avait promis en campagne de revenir sur le droit du sol, mais c’est impossible car cela figure dans la Constitution. Même si cette décision était prise par le président, adoptée par le Congrès, elle serait certainement cassée par la Cour Suprême. 

Donc, faute de pouvoir remettre en cause le droit du sol, le président Trump veut limiter le nombre de femmes qui pourraient en faire bénéficier leur enfant en venant accoucher ici. Cela existe, mais il est difficile d’évaluer le phénomène. Même l’administration Trump qui justifie ces mesures en invoquant la sécurité nationale des États Unis n’est pas capable de citer des chiffres précis. 

En réalité, ce" tourisme de la naissance" concerne surtout des mères chinoises et russes. Il y a eu plusieurs affaires, des agences qui factureraient 80, parfois 100.000 dollars pour qu’une future mère vienne aux États-Unis pour accoucher, plusieurs mères logées en même temps dans un appartement avec plusieurs bébés.

À lire aussi
Donald Trump le 6 avril 2020 États-Unis
Trump annonce que les États-Unis mettent fin à leur relation avec l'OMS

L’an passé un réseau chinois a été démantelé, et l’une de leurs astuces pour ne pas attirer l’attention, c’était de signaler lors de la demande de visa pour les femmes enceintes qu’elles allaient séjourner dans un hôtel Trump 5 étoiles. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Donald Trump États-Unis Naissance
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants