5 min de lecture États-Unis

États-Unis : quand le trading devient un problème de santé publique

ÉDITO - Un étudiant s'est suicidé aux États-Unis, pensant avoir perdu 730.000 dollars après avoir joué sur un site de trading en ligne.

Francois Lenglet ok Lenglet-Co François Lenglet iTunes RSS
>
Actions en ligne : le trading devient un problème de santé publique Crédit Image : ERIC PIERMONT / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet édité par Chloé Richard-Le Bris

Aux États-Unis, le suicide d’un jeune homme qui avait perdu en bourse est en train de devenir une affaire politique. Alex Kearns était un étudiant ordinaire de l’université du Nebraska, il avait 20 ans. Il y a quinze jours, il s’est suicidé parce qu’il pensait avoir perdu 730.000 dollars après avoir joué sur un site de trading en ligne, c’est-à-dire un site qui permet d’acheter et de vendre non seulement des actions, mais aussi des produits financiers très sophistiqués comme les options, en principe réservés aux professionnels.
 
En fait, Alex Kearns avait mal compris le résultat de ses opérations boursières, son compte était en réalité créditeur de 16.000 dollars. Du coup, les autorités boursières s’émeuvent, le Sénat menace de légiférer, et l’Amérique découvre avec stupéfaction que ses jeunes sont de plus en plus nombreux à spéculer en bourse absolument sans formation.
 
Une nouvelle vague de sites et d’applications a déferlé, nous raconte le Financial Times. Ce sont des sites gratuits, la plupart du temps en accès libre, qui vous donnent d’entrée une toute petite somme à parier. Leur design est celui des jeux vidéo, ils affichent en temps réel vos gains ou pertes avec des couleurs vives, exactement comme un flipper de naguère.

Des sites peu encadrés

C’est le cas du site Robinhood, sur lequel la victime avait investi, monté par deux jeunes contestataires du mouvement Occupy Wall Street qui sont devenus milliardaires. Ils autorisent des prises de risque insensées. L’agence Bloomberg rapporte qu’un parieur affirme avoir construit une position d’un million de dollars avec 4.000 dollars seulement. 

Les règles qui encadrent ces sites sont aujourd’hui assez minces. Et c’est d’autant plus problématique que la folie boursière américaine, manifeste depuis plusieurs années, attire des investisseurs complètement inexpérimentés, qui ont le sentiment qu’on gagne à tous les coups.
 
Sur les valeurs les plus connues comme Amazon ou Tesla, les ordres individuels représentent jusqu’à 30% des mouvements quotidiens. Au point que les grandes entreprises réfléchissent désormais à communiquer directement vis-à-vis de ces petits actionnaires qui échangent entre eux sur les réseaux sociaux et qui ont une influence directe sur les cours. Le monde de la bourse s’est démocratisé, c’est une bonne chose, mais cela s’est fait au prix de risques accrus pour les particuliers, non seulement sur leur patrimoine, mais sur leur santé. 

Le trading provoque une addiction

Les spécialistes le disent, le trading pratiqué ainsi provoque une addiction, exactement comme les paris sur internet, à cause de l’adrénaline. Il est souvent associé à l’alcool, pour faire baisser le stress lorsqu’on enregistre des pertes. C’est en réalité une calamité à la fois financière et de santé publique.
 
En France, des sites de trading comme cela il y en a plein ! La plupart du temps, c’est écrit en charabia, la seule chose qu’on comprend c’est que c’est facile, qu’on peut s’y mettre sans connaître quoi que ce soit. Dans un coin de l’écran toutefois, il y a un avertissement, écrit en tout petit. 

À lire aussi
Des poux le 30 janvier 2009 à Tours hygiène
États-Unis : une fillette de 12 ans décède d'une infestation de poux

Par exemple : 79% des investisseurs de détail perdent de l’argent avec ce fournisseur, vous devez donc vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque probable de perdre votre argent. On pourrait être plus engageant... Le problème, c’est que tout le reste de la page raconte exactement le contraire. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Bourse Addiction
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants