1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. États-Unis : "La psychologie de Trump est hors normes", estime Laurence Nardon
2 min de lecture

États-Unis : "La psychologie de Trump est hors normes", estime Laurence Nardon

INVITÉE RTL - Laurence Nardon, responsable du programme Etats-Unis à l'Institut français des relations internationales, revient sur RTL sur les incidents du Capitole mercredi 6 janvier.

L'invité de RTL Midi
L'invité de RTL Midi
Crédit : RTL
États-Unis : "La psychologie de Trump est hors normes", estime Laurence Nardon sur RTL
05:24
États-Unis : "La psychologie de Trump est hors normes", estime Laurence Nardon sur RTL
05:24
Christelle Rebière - édité par Jérémy Billault

Le 6 janvier, les images de manifestants entrant de force à l'intérieur du Capitole à Washington ont choqué le monde entier. Galvanisés par Donald Trump lors d'un meeting un peu plus tôt, des milliers de supporters souhaitaient ainsi interrompre la validation de l'élection par les parlementaires. 

Après suspension, la séance a repris quelques heures plus tard : Joe Biden est officiellement élu président des États-Unis, Kamala Harris sera sa vice-présidente. Sur RTL, Laurence Nardon, responsable du programme États-Unis à l'Institut français des relations internationales, se veut optimiste malgré la violence des images et du symbole de l'assaut du Capitole.

"Les événements d'hier appellent les Républicains à choisir leur camp, explique-t-elle. On leur demande de choisir leur camp par rapport à la démocratie et aux outrances de Trump depuis quatre ans. Mais on a passé un cran supplémentaire hier".

Deux lieutenant de Trump ont reconnu sa défaite

Elle détaille : "Deux des lieutenants principaux de Trump depuis quatre ans ont choisi de revenir au calme et de finalement reconnaitre l'élection de Joe Biden. Le premier c'est le vice-président Mike Pence, le second c'est Mitch McConnell, l'un des plus grands facilitateur de Trump, le chef des Républicains au Sénat. Après des années de soutien, il a concédé que Trump avait perdu".

À lire aussi

Donald Trump a promis dans la foulée une transition dans les règles avec son successeur, mais ne reconnaît pas sa défaite. Le comportement de ses plus fervents supporters interroge. "Il y aura la base populiste du président Trump qui mettra beaucoup de temps a accepter la défaite", considère Laurence Nardon. 

"C'est là, ajoute-t-elle, que tout se joue pour Joe Biden, qui veut s'adresser à toute l'Amérique y compris la base de Trump, formée par classe ouvrière blanche, un peu trop riche pour toucher des aides sociales. Cette classe qui se sent trahie depuis des années. Si Biden arrive à la faire sortir de ce sentiment d'être méprisée par les élites, cela pourrait changer politiquement la donne". 

Trump peut empoisonner l'atmosphère politique dans les années qui viennent.

Laurence Nardon, responsable du programme Etats-Unis à l'Institut français des relations internationales sur RTL

Le message de Donald Trump, lui, est contradictoire. "Il ne lâche rien, car sa psychologie est hors normes, un défaut narcissique de ce président qui ne peut pas reconnaitre sa défaite. Il a le dos au mur, ne veut pas trop de désordre. Il est d'accord pour la transition pacifique mais refuse de reconnaître sa défaite". 

"Ce n'est que le début", prévient Donald Trump dans son communiqué. Faut-il alors s'attendre à retrouver le milliardaire au sein de la vie politique du pays dans les années à venir ? "Il a levé énormément d'argent depuis le 3 novembre pour financer d'éventuelles campagnes futures, précise Laurence Nardon. Il peut empoisonner l'atmosphère politique dans les années qui viennent, très certainement".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/