1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Incidents au Capitole : "Trump aurait dû être destitué", selon Nicole Bacharan
2 min de lecture

Incidents au Capitole : "Trump aurait dû être destitué", selon Nicole Bacharan

Les images de l'assaut du Capitole par des militants pro-Trump sont, pour l'historienne, le fruit de quatre ans de provocations de la part du président américain.

Donald Trump lors de son discours à Washington DC le 6 janvier 2021
Donald Trump lors de son discours à Washington DC le 6 janvier 2021
Crédit : TASOS KATOPODIS / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Incidents au Capitole : "Trump aurait dû être destitué", selon Nicole Bacharan
12:58
Incidents au Capitole : "Trump aurait dû être destitué", selon Nicole Bacharan
12:59
Yves Calvi_
Yves Calvi - édité par Jérémy Billault

Que s'est-il vraiment passé mercredi à Washington ? A-t-on assisté à un simple débordement émaillé de violence ou tout cela était-il préparé ? Trump a-t-il envisagé de fomenter un coup d'État ?

"Entrer au Capitole, ce n'est pas protester, c'est une insurrection", considère de son côté Joe Biden. Si les choses avaient dégénéré encore plus, Donald Trump aurait pu décréter la loi martiale et faire organiser de nouvelles élections, ce que l'on aurait pu assimiler à un coup d'État.

Selon le 25e amendement, le vice-président et le cabinet du président peuvent déclarer celui-ci inapte à exercer ses fonctions, mais cela est peu probable : il ne reste que 13 jours avant l'arrivée au pouvoir de Joe Biden

Sur l'antenne de RTL, l'historienne Nicole Bacharan affirme qu'il s'agit-il "d'une forme de coup d'État provoqué par un homme incapable de construire un plan cohérent". "Il y avait à la fois une incitation à refuser le résultat de l'élection, à intimider les parlementaires, mais pas de vrai projet pour faire un coup d'État", poursuit-elle.

Quatre ans d'incitation à l'insurrection

À écouter aussi

Les images sont violentes, la facilité de l'accès des manifestants au Capitole soulève de nombreuses questions. "Donald Trump n'a pas appelé les renforts, les militaires, c'est Mike Pence qui l'a fait", explique Nicole Bacharan. L'attitude de Donald Trump le rend pleinement responsable de ce qui s'est passé, la logique voudrait qu'il soit poursuivi immédiatement. 

Mais les équipes Biden penseront-elles que c'est dans l'intérêt du pays ? Pas sûr. "Depuis quatre ans, nous avons un président qui incite à l'insurrection, à défier la loi, les gouverneurs, insiste l'historienne. Il aurait dû être destitué, il y avait matière. Le bureau ovale est devenu un lieu de corruption et de défi aux institutions."

À l'intérieur du Congrès, des parlementaires républicains continuent de contester l'élection et se font le relai direct de Donald Trump

"Il faut que le parti républicain explose, estime Nicole Bacharan, entre d'un côté les conservateurs, qui ont le droit de participer à la démocratie et savent que l'on peut perdre une élection, et de l'autre ceux qui font partie de la secte Trump. Il faut que le parti fasse le ménage."

L'équipe de l'émission vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/