2 min de lecture États-Unis

États-Unis : il y a un an, Stephen Paddock tuait 58 personnes à Las Vegas

Le 1er octobre 2017, Stephen Paddock ouvrait le feu sur une foule rassemblée au pied du Mandalay Bay hotel à Las Vegas et tuait 58 personnes.

Philippe Corbé Un Air d'Amérique Philippe Corbé
>
États-Unis : il y a un an, Stephen Paddock tuait 58 personnes à Las Vegas Crédit Image : AFP / Drew Angerer | Crédit Média : Philippe Corbé | Durée : | Date : La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
et Laure-Hélène de Vriendt

Il y a an, la tuerie de Las Vegas faisait 58 morts. La ville va être plongée dans le noir ce lundi 1er octobre, les lumières éblouissantes du Strip, où s'étalent les casinos, vont s'éteindre en hommage à ces 58 innocents piégés, fauchés, tués. C'est la tuerie la plus meurtrière de l'histoire des États-Unis. 58 morts mais aussi 413 touchés par balles et 456 blessés en prenant la fuite pour échapper aux rafales.

Un bilan effroyable et pourtant, un an plus tard, on ne sait toujours pas pourquoi Stephen Paddock a loué une chambre au 32ème étage du Mandalay Bay hotel, qui surplombait l'esplanade d'un festival de country et pourquoi, avant de se suicider, il a tiré pendant dix minutes des milliers de munitions avec 24 armes. Ils les avaient disposées sur des pieds pour passer de l'une à l'autre rapidement. Il disposait d'un revolver et de 23 fusils d'assaut qu'il avait modifiés pour qu'ils tirent plus vite. D'autres armes ont été retrouvées dans sa voiture et chez lui

Une tuerie soigneusement préparée

Stephen Paddock avait 64 ans, il avait été comptable, investisseur dans l'immobilier et joueur professionnel dans les casinos. Il avait d'ailleurs passé ces derniers jours à jouer de manière obsessionnelle. Il avait envoyé 150.000 dollars à sa compagne, d'origine philippine, qu'il avait envoyée en Asie.

À lire aussi
Deux chatons (illustration) États-Unis
États-Unis : une start-up propose de louer des chiens et des chats à la journée

On sait que ça n'était pas un coup de tête et que la tuerie était soigneusement organisée. Le FBI pense qu'il avait envisagé d'autres cibles potentielles. Les enquêteurs ont retrouvé sur place des feuilles griffonnées avec des indications sur les angles de tir et les distances et dans ses ordinateurs des images pédophiles. Des amis et connaissances ont dit qu'il était dépressif et se demandent si ce n'est pas lié à son père, qui était braqueur, mais il est probable qu'on ne sache jamais pourquoi il a décidé d'en finir dans ce si grand massacre.

Une procédure en justice a lieu : la MGM a attaqué cet été 1.900 victimes devant une cour fédérale, afin qu'un juge établisse que l'hôtel ne doit rien aux survivants et aux familles des 58 tués.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Amérique du Nord International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794997995
États-Unis : il y a un an, Stephen Paddock tuait 58 personnes à Las Vegas
États-Unis : il y a un an, Stephen Paddock tuait 58 personnes à Las Vegas
Le 1er octobre 2017, Stephen Paddock ouvrait le feu sur une foule rassemblée au pied du Mandalay Bay hotel à Las Vegas et tuait 58 personnes.
https://www.rtl.fr/actu/international/etats-unis-il-y-a-un-an-stephen-paddock-tuait-58-personnes-a-las-vegas-7794997995
2018-10-01 07:12:50
https://cdn-media.rtl.fr/cache/1rKvWCmCEq3TiW3fVJEx7g/330v220-2/online/image/2017/1004/7790359214_une-vue-de-l-hotel-de-las-vegas-d-ou-stephen-paddock-a-tue-58-personnes-a-las-vegas-le-1er-octobre-2017.jpg