1 min de lecture États-Unis

Il meurt en sautant dans les chutes du Niagara, après une tentative réussie en 2003

Le cascadeur Kirk jones est décédé 14 ans après avoir réussi le "plongeon de la mort", sans protection, dans cette célèbre chute d'eau à la frontière entre le Canada et les États-Unis.

Une vue des chutes du Niagara (illustration)
Une vue des chutes du Niagara (illustration) Crédit : AFP / Archives, John Moore
Félix Roudaut
Félix Roudaut
et AFP

Kirk Jones pouvait se targuer d'être la première personne à avoir survécu à "un plongeon de la mort", sans protection, dans les chutes du Niagara. C'était en 2003. 14 ans plus tard, l'Américain est décédé en tentant de rééditer son exploit. Un corps, récemment découvert dans la rivière Niagara, a été identifié comme celui de cet homme de 53 ans, a indiqué un journal local de l'État de New York, le Syracuse Post-Standard.

Selon les autorités locales citées par le journal, le cascadeur a essayé de sauter le 19 avril dans les cataractes, à la frontière entre le Canada et les États-Unis, hautes de 51 mètres. La boule gonflable qu'il avait utilisée pour se protéger a été retrouvée vide au pied de la célèbre chute d'eau. Alors qu'il avait plongé sans protection, avec ses simples vêtements en 2003, Kirk Jones avait miraculeusement survécu. Il avait alors nagé jusqu'à un rocher dans la partie basse des gorges, où il avait été retrouvé par des équipes de sauvetage.

"Il y avait un tourbillon. Je peux comprendre pourquoi les gens meurent... C'est difficile d'y échapper" avait-il déclaré à l'époque. Plus tôt cette semaine, l'acrobate américaine Erendira Wallenda s'est suspendue par les dents au-dessus des chutes du Niagara depuis un hélicoptère, réalisant une série de pirouettes à quelque 90 mètres au-dessus de l'eau. Avec cette acrobatie, cette mère de trois enfants fêtait le cinquième anniversaire d'un autre exploit réalisé par son mari Nik Wallenda, qui avait traversé les célèbres chutes en marchant sur un fil.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants