1 min de lecture Faits divers

États-Unis : elle empoisonne son mari avec des gouttes de collyre

Pendant plusieurs jours, l'Américaine de 53 ans a placé dans le verre de son mari la substance destinée à lutter contre les irritations oculaires.

Une bouteille de Collyre (illustration)
Une bouteille de Collyre (illustration) Crédit : ROSLAN RAHMAN / AFP
Jérémy Billault et AFP

Des gouttes ophtalmiques versées dans un verre d'eau. Aux États-Unis, une femme a été condamnée jeudi 16 janvier à 25 ans de prison pour avoir assassiné son époux en lui versant des gouttes de collyre dans un verre d'eau.

Lana Sue Clayton, 53 ans, a plaidé coupable d'avoir utilisé ce mode d'empoisonnement pour tuer son mari Steven, 64 ans, a rapporté la chaîne locale WBTV.

Pendant deux jours, entre le 19 et le 21 juillet 2018, l'épouse a versé le collyre létal dans le verre de son mari, à leur domicile situé dans la ville de Charlotte, dans l'État de Caroline du Nord.

Les autorités ont d'abord cru à une mort naturelle, avant qu'une autopsie montre dans le corps du défunt un niveau mortel de chlorhydrate de tétrahydrozoline, une substance destinée à lutter contre les irritations oculaires et qui se trouvait dans la solution ophtalmique.

À lire aussi
La ville de Marseille dans les Bouches-du-Rhône faits divers
Coronavirus : deux infirmières agressées près de Marseille

Lana Sue Clayton, une infirmière qui a affirmé avoir été victime d'abus de la part de son mari, a relaté avoir eu l'idée d'utiliser le collyre après avoir vu un tel mode opératoire dans des programmes de fiction à la télévision. En 2016, elle avait déjà blessé son époux avec une arbalète, un acte qui avait été alors jugé accidentel.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers États-Unis Empoisonnement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants