1 min de lecture États-Unis

États-Unis : ce que l'on sait des tirs sur un homme noir qui indignent le pays

ÉCLAIRAGE - Un homme noir a reçu plusieurs tirs d'un policier alors qu'il partait et qu'il n'était pas armé. Il aurait tenté de s'interposer entre deux femmes qui se battaient.

>
États-Unis : ce que l'on sait des tirs sur un homme noir qui indignent le pays Crédit Image : SCOTT OLSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP | Crédit Média : RTL | Date :
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Paul Turban

Alors que ce lundi 24 août, Donald Trump a été officiellement investi candidat à la présidentielle par le Parti républicain, c'est un nouveau drame qui pourrait peser dans la campagne. Dans le Wisconsin (nord-est des États-Unis), la police est accusé d'avoir tiré à 7 reprises dans le dos d'un homme noir
Ça s'est passé ce dimanche 23 août après-midi. La police est intervenue dans une rue résidentielle après avoir été appelée pour une bagarre. Selon des témoins, c'était une bagarre entre deux femmes, et un homme a tenté de les séparer. Une vidéo tournée par un témoin montre cet homme noir retourner vers son véhicule où se trouve ses enfants. 

Dans son dos, un policier blanc le suit. L'individu ouvre la porte conducteur. Alors qu'il s'apprête à monter dans son véhicule, le policier attrape son tricot par l'arrière et se met à tirer vers son dos, au moins 6 ou 7 tirs, devant ses enfants à l'arrière. 

Cet homme est dans un état grave. Il a été transporté à l'hôpital. Il lutte encore pour sa vie. C'est cela qui a déclenché de larges manifestations dans cette petite ville. Le tribunal local a été violemment dégradé. Plusieurs camions ont été brûlés. La ville a mis en place un couvre-feu. Les policiers ont été suspendus. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Police International
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants