2 min de lecture Thanksgiving

États-Unis : la belle histoire de Grace, une jeune femme trisomique

Pour Thanksgiving, Grace Strobel, une Américaine de 23 ans qui a su faire de sa différence une force, remercie ses parents qui l'ont aidée à se forger depuis sa naissance en la considérant comme n'importe quel autre enfant.

Un air d'amérique - Corbé Un Air d'Amérique Philippe Corbé iTunes RSS
>
États-Unis : la belle histoire de Grace, une jeune femme trisomique Crédit Image : Capture d'écran Instagram/Grace Strobel | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Maeliss Innocenti

Grace Strobel a 23 ans. Pour Thanksgiving, cette jeune Américaine, qui vient de Saint Louis dans le Missouri, a décidé de remercier chaleureusement ses parents, qui l’ont aidée à se forger un caractère solide en lui donnant confiance en elle.

Ce n’était pas facile, car Grace a grandi en étant victime de moqueries, des autres petits mais aussi des adultes, qui sont souvent mal à l’aise autour d’elle. Moquée comme ceux qui grandissent un peu différents des autres. Cette petite différence de Grace, c’est un chromosome en plus.

La jeune femme est trisomique. En l’apprenant à sa naissance, ses parents ont décidé qu’il n’était pas question de la considérer comme une petite chose fragile. Les médecins les ont prévenus que leur fille resterait toujours petite, en surpoids, incapable de nouer ses chaussures, de lire, d’écrire. D’emblée ils ont refusé de considérer leur fille comme une victime. Ils ont décidé ensemble qu’ils allaient au contraire apprendre à Grace à être forte.

Grace est passionnée par la mode

La mère Linda, lui a souvent répété en grandissant que si des gens sont méchants, c’est généralement parce qu’ils sont effrayés par ce qu’ils ne connaissent pas. Ils ont donc fait en sorte que Grace mène la même vie que les petites filles puis les jeunes femmes de son âge : elle aime nager avec ses amis en été, regarder des films, écouter de la musique.

À lire aussi
Un couple (illustration) États-Unis
États-Unis : un couple se retrouve et se marie, 63 ans après son premier baiser

Grace pose même pour des photos de mode. Elle en avait envie, ses parents l’ont encouragée, pour lui donner confiance en elle. Pour qu’elle sache qu’elle est une belle jeune femme, quoi qu’en disent les langues de vipère.

Grace consacre maintenant beaucoup de temps à des rencontres dans des écoles. Ses parents ont lancé une opération qui s’appelle The Grace Effect, l’effet Grace, ou l’effet de Grace, il y a un jeu de mots en anglais.

Désacraliser le handicap

Grace va parler devant des jeunes pour essayer de faire changer le regard que nous portons sur les différences. Ce n’est pas facile pour elle, elle est timide, elle bute sur les mots, mais elle a appris à surmonter cette peur pour parler en public.

Elle leur propose des exercices, pour qu’ils comprennent ses difficultés, par exemple les enfants enfilent de gros gants et elle leur demande de déboutonner leur chemise. C’est faisable, mais tout est plus lent, plus compliqué.

Surtout elle leur montre que les trisomiques, et plus généralement tous ceux qui grandissent avec une différence, un handicap ou simplement ne se sentent pas à leur place, tous ont des dons, des talents, des espoirs et des rêves, comme tous les autres, et méritent qu’on les reconnaisse, et qu’on les traite avec respect.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Thanksgiving États-Unis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants