1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Élisabeth Borne en Algérie : pourquoi la France et l'Algérie ont besoin l'une de l'autre
2 min de lecture

Élisabeth Borne en Algérie : pourquoi la France et l'Algérie ont besoin l'une de l'autre

La Première ministre Élisabeth Borne sera ce week-end en Algérie avec 16 membres du gouvernement pour renouer nos relations avec le pays. Paris et Alger sont intimement liés économiquement.

Élisabeth Borne, le 4 juillet 2022, à l'Élysée
Élisabeth Borne, le 4 juillet 2022, à l'Élysée
Crédit : LUDOVIC MARIN / AFP
L'ÉCO & YOU - Pourquoi la France et l'Algérie ont besoin l'une de l'autre
00:03:09
Martial You

Élisabeth Borne sera dimanche 9 et lundi 10 octobre à Alger, accompagnée par 16 membres de son gouvernement. Une visite diplomatique d'une ampleur inédite. "Gaz algérien contre Blé français", les deux pays ont besoin l'un de l'autre. 


La France a d'abord besoin du gaz algérien. C'est vital ! Officiellement, on ne doit pas en parler pendant le voyage d'Elisabeth Borne. Jusqu'à l'année dernière, nos plus gros fournisseurs de gaz étaient la Norvège (36%), la Russie (17%) et l'Algérie (8%). L'approvisionnement de gaz algérien est donc devenu stratégique pour nous si on veut se dégager des livraisons russes.


L'Algérie peut-elle augmenter ses livraisons ? C'est là que ça devient délicat. L'Algérie est déjà au maximum de ses capacités de production. Elle extrait 105 milliards de mètres cubes de gaz, elle n'a jamais été à un niveau aussi élevé depuis le début du siècle. Et elle vend pratiquement tout ce qu'elle produit vu les prix actuels. Le pays aura donc du mal à aller au-delà... Il doit aussi répondre à sa demande intérieure. Et si Elisabeth Borne sort le grand jeu, c'est parce qu'on a des concurrents qui sont intéressés, notamment les Italiens.


Mais la France fournit aussi du blé à l'Algérie, c'est un atout. Enfin, la France refournit du blé. Fin 2021, l'Algérie avait carrément exclu la France de ses achats de blé. Le pays s'était tourné vers l'Allemagne, l'Argentine et... la Russie. Aujourd'hui, les pays du Maghreb redoutent un manque de blé, des émeutes de la faim, la récolte algérienne a chuté de 38% à cause de la sécheresse. La Russie n'est plus un fournisseur possible, c'est plus facile de revenir vers le partenaire historique : la France.

Rétablir des relations commerciales normales

À lire aussi

La France peut répondre à la demande algérienne. C'est notre intérêt, donnant-donnant. 500.000 tonnes de blé sont parties du port de Rouen avant l'été. On rétablit donc des relations commerciales normales avec Alger. Depuis le début de la guerre en Ukraine, les échanges commerciaux franco-algériens ont progressé de 32%.


La France est le 2e fournisseur de l'Algérie en céréales, en produits pharmaceutiques et en automobiles. Mais attention nous avons été dépassés par la Chine. La France est aussi le deuxième client de l'Algérie, derrière l'Italie.  France et Algérie restent très liées. Parfois, c'est vrai, à leur corps (ou à leurs cœurs) défendant.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.