1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. ÉDITO - Mohamed Bouhafsi rend hommage au peuple iranien qui célèbre la défaite de son équipe
1 min de lecture

ÉDITO - Mohamed Bouhafsi rend hommage au peuple iranien qui célèbre la défaite de son équipe

L'Iran s'est incliné face aux États-Unis dans un match décisif. Pourtant, le plus important est ailleurs, puisque le peuple iranien a fêté cette défaite, comme pour montrer que tout est politique.

L'équipe d'Iran le 21 novembre 2022 à Doha
L'équipe d'Iran le 21 novembre 2022 à Doha
Crédit : FADEL SENNA / AFP
LE PÉNALTY - Mohamed Bouhafsi rend hommage au peuple iranien qui célèbre la défaite de son équipe
00:01:36
Mohamed Bouhafsi - édité par Guillaume Dosda

Au bout de 10 minutes de temps additionnel, le coup de sifflet final résonne au Qatar. L’Iran est éliminé après sa défaite contre les États-Unis. Et pourtant, à 1.940 kilomètres de Doha, les Iraniens descendent dans les rues de Téheran pour célébrer la victoire des Américains.

Sur certaines vidéos, on peut voir des feux d'artifice, des danses en groupe, des voitures, des klaxons. Imaginez le courage des habitants de Mahabad, de Kermanshah, de Sanandaj au Kurdistan. On ignore pour le moment l'ampleur du phénomène, mais pourtant, ces femmes et ces hommes risquent la prison. Imaginez la douleur de ce peuple pour célébrer la défaite de leur propre pays dans un match pourtant décisif pour une qualification en Coupe du monde.

Imaginez la force de l’affront pour les gardiens de la révolution iranienne. Ils avaient pourtant tout tenté. Jusqu’à même menacer d’emprisonnement et de torture les familles des joueurs s’ils ne se comportaient pas bien contre les États-Unis. Leur tort : avoir refusé de chanter l’hymne face à l’Angleterre lors du premier match.

Mais le peuple iranien n’est pas dupe, il a compris que le football est politique. Il ne s’est pas fait avoir par la libération de 700 détenus par le pouvoir après la victoire de l’Iran face au Pays de Galles. Il a continué de scander "femmes, vie et liberté" jusqu’à Doha. Et même réussir à faire plier la FIFA qui accepte enfin cette phrase magique dans les stades.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire