1 min de lecture Égalité hommes-femmes

Écosse : les protections hygiéniques seront-elles bientôt gratuites pour tous ?

Mardi 25 février, le Parlement écossais a voté la gratuité des protections hygiéniques pour toutes les personnes. Une mesure inédite pour lutter contre la précarité menstruelle.

Les tampons font partie des protections hygiéniques qui seront remboursées en Écosse.
Les tampons font partie des protections hygiéniques qui seront remboursées en Écosse. Crédit : Unsplash/Josefin
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy

C'est une grande première dans la lutte contre la précarité menstruelle. En Écosse, les membres du Parlement ont voté mardi 25 février la gratuité des protections périodiques pour toutes et tous. Si la loi est définitivement adoptée, le gouvernement écossais aura l'obligation de rendre serviettes et tampons hygiéniques accessibles gratuitement pour toute personne "en ayant le besoin".


En première lecture, la loi a été votée par 112 députés - aucun n'a voté contre et un seul s'est abstenu. Une victoire pour Monica Lennon, députée travailliste à l'origine de la proposition de loi déposée en 2017. "Notre engagement au Parlement écossais pour la dignité menstruelle est un point de vue partagé par des millions de personnes dans le monde. Rien ne peut nous arrêter quand nous travaillons tous ensemble", a-t-elle réagi sur Twitter.

En 2018 déjà, l'Écosse avait rendu les protections périodiques gratuites dans les établissements scolaires puis pour les personnes en situation de précarité. Cette nouvelle loi, dont le coût est estimé à 24 millions de livres (28 millions d'euros) s'inscrit dans la même lignée, celle de la lutte contre la précarité menstruelle

En Grande-Bretagne, 10% des filles ont déjà été dans l'impossibilité de se permettre d'acheter des produits hygiéniques selon l'ONG Plan International - et en France plus d'un million de femmes seraient concernées. 

À lire aussi
Monseigneur Emmanuel Gobillard, évêque auxiliaire de Lyon, célèbre la messe le dimanche 24 mai 2020 en la cathédrale de Lyon religions
Lyon : Anne Soupa, candidate pour devenir la première femme archevêque

Prochaine étape pour l'Écosse : le Parlement autonome d'Édimbourg doit proposer ses amendements. Monica Lennon a promis de travailler avec les autres partis pour s'assurer que les propositions soient assez correctes pour être fournies, rapporte la BBC.

Lire la suite
Égalité hommes-femmes Règles Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants