1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. DOCUMENT RTL - Ukraine : les dessous de la vie dans la centrale occupée de Zaporijia
1 min de lecture

DOCUMENT RTL - Ukraine : les dessous de la vie dans la centrale occupée de Zaporijia

Cernés par les Russes depuis mars, les employés de Zaporijia, la plus grande centrale nucléaire d'Europe, s'inquiètent du comportement des soldats de plus en plus nombreux.

Un militaire russe devant la centrale de Zaporijia, le 1er mai 2022
Un militaire russe devant la centrale de Zaporijia, le 1er mai 2022
Crédit : ANDREY BORODULIN / AFP
DOCUMENT RTL - Ukraine : les dessous de la vie dans la centrale occupée de Zaporijia
00:02:32
Emilie Baujard & Jonathan Griveau & Joanna Wadel

La centrale de Zaporijia, plus grande centrale nucléaire d'Europe, située au Sud-Est de l'Ukraine est cernée par les forces russes depuis le 4 mars dernier. À l'intérieur, les ingénieurs sont pris au piège. Contacté par RTL, Sergueï, l'un d'entre-deux, a noté une nouvelle arrivée d'occupants : "La situation est de plus en plus tendue, le nombre de Russes ne fait qu'augmenter", a expliqué ce dernier, qui, inquiet, dit avoir vu "de nouveaux soldats avec de meilleurs équipements". Ceux-ci ont "des insignes différents", a-t-il remarqué. 

Selon Sergueï, les Russes ont installé 15 postes de surveillance autour de la centrale. Deux hommes armés gardent la porte du centre de contrôle en permanence. Tous les abords sont également minés. "Les Russes ont amené des munitions, des armes, des blindés, et ont positionné tout ça entre les réacteurs. Les Russes veulent faire croire que la situation est sous contrôle et que tout est sécurisé. Mais ce n'est pas vrai, c'est très dangereux", a ajouté l'ingénieur. Une situation d'autant plus préoccupante que des tirs d'obus ont été effectués près de la centrale et de la ville voisine. 

La centrale tourne au ralenti : un seul réacteur sur six est encore en fonctionnement. Celui-ci sert surtout à alimenter les turbine qui refroidissent toute la centrale. Le site est toujours connecté au réseau ukrainien. Et contrairement aux attentes, les Russes ne semblent pas vouloir en prendre le contrôle : "Ils ne savent pas comment s'organiser. Ils n'ont pas les ingénieurs nécessaires", a rappelé Sergueï, tout en soulignant le fait que le fonctionnement de la centrale ukrainienne diffère de celles de Russie. 

Par ailleurs, le manque de personnel ukrainien pose problème. La plupart a fui ou refuse de revenir. Dans l'équipe de Sergueï, chargée de la maintenance, il manque par exemple plus de la moitié des effectifs. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire