1 min de lecture Environnement

Disney s'offre une île dans les Bahamas

VU DANS LA PRESSE - Disney s’est offert l’île d’Eleuthera dans l'archipel des Bahamas : 15.000 touristes devront être débarqués chaque semaine par sa compagnie de croisières. Les écologistes dénoncent un projet néfaste pour l'environnement.

L'archipel des Bahamas (illustration)
L'archipel des Bahamas (illustration)
Florise Vaubien
Florise Vaubien Journaliste

N’en déplaise aux écologistes : des touristes par milliers, embarqueront bientôt à bord de la compagnie Disney Line Cruise pour fouler le sable blanc des plages sinueuses de l’île d’Eleuthera. Le géant américain vient d'acquérir ce petit coin de paradis avec l'objectif d'un centre touristique aux capacités titanesques : 15.000 touristes pourront accoster chaque semaine.
 


Sable blanc, poissons rares et coraux fragiles, difficile d’imaginer des ordres de touristes débarquer sur cette île située environ 120 kilomètres à l’est de Nassau, nichée dans l’un des plus beaux sites des Caraïbes. 

Pourtant, le projet a reçu l’approbation du gouvernement, à défaut d’une étude sur l’impact environnemental, rapporte France Info.  

Une pétition en ligne contre le projet

À lire aussi
Une rue près de la tour Eiffel à Paris, au douzième jour de confinement visant à freiner la propagation du Covid-19 en France. environnement
Coronavirus et confinement : "Une trêve passagère pour le climat," dit un médecin

15.000 curieux acheminés sur des bateaux de 350 mètres de long : le projet n’a pas manqué de soulever de vives critiques, en particulier des écologistes qui ont dénoncé des ambitions toxiques pour l’environnement. “Ils vont nécessairement devoir draguer les fonds de cette baie“, déplore Derek Smith, membre du parti écologiste (DNA) à Eleuthera. 

De son côté, la compagnie Disney a rappelé, en décembre, son engagement, depuis 2007, dans la protection et la réhabilitation des "récifs coralliens aux Bahamas“. Elle a souligné sa collaboration avec “les principales organisations de conservation et les communautés“ pour protéger la faune aquatique. Des déclarations qui n’auront pas convaincu : une pétition en ligne, sur le site change.org appelle à la délocalisation du projet. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Environnement Croisière Bateau
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants