3 min de lecture Faits divers

Danemark : le mystère du sous-marin expliqué en sept dates

ÉCLAIRAGE - Entre les thèses de l'accident, du crime déguisé et de l'acte prémédité, la disparition de Kim Wall suscite des interrogations. Retour sur les principaux événements de cette affaire.

Le sous-marin "Nautilus", où la journaliste Kim Wall aurait été assassinée, en août 2017
Le sous-marin "Nautilus", où la journaliste Kim Wall aurait été assassinée, en août 2017 Crédit : ANDERS VALDSTED / SCANPIX DENMARK / AFP
Amélie James
Amélie James
et AFP

Voilà près de quinze jours que l'affaire du sous-marin danois plonge tout un pays dans l'effroi. Le "Nautilus", plus grand sous-marin artisanal du monde, se trouve au cœur d'une sombre affaire. Son créateur, Peter Langkjær Madsen, est impliqué dans la disparition de Kim Wall, une reporter suédoise. 

Alors qu'elle embarquait pour le Nautilus, baptisé d'après le submersible imaginaire de Jules Vernes, la journaliste a trouvé la mort dans des circonstances qui restent pour l'heure inconnues. Chaque jour, de nouvelles révélations viennent bousculer l'enquête qui obsèdent tant les médias locaux qu'internationaux. Entre accident, crime déguisé et acte prémédité, cette disparition suscite de nombreuses interrogations.


À lire aussi
Une voiture passe devant un radar (illustration) Coupe du Monde
Coupe du Monde 2018 : il roule à 182 km/h pour ne pas rater la finale

10 août : l'embarquement pour un reportage

Kim Wall, 30 ans, est une journaliste indépendante suédoise. Le 10 août dernier, elle rejoint l'inventeur danois Peter Madsen, à bord de son sous-marin. Considéré comme le plus grand au monde au moment de son lancement, en 2008, ce sous-marin artisanal attise la curiosité de la journaliste qui décide de s'intéresser au passé de son créateur, Peter Madsen. C'est donc dans cet objectif que Kim Wall embarque, le 10 août, en fin de journée à bord du "Nautilus". 

11 août : la disparition de Kim Wall

C'est le petit ami de la jeune femme qui signale sa disparition, le 11 août dernier. Kim Wall n'est pas rentrée au domicile du couple et n'a pas donné de nouvelles depuis la veille. Il signale alors sa disparition aux autorités locales. Le couple s'apprêtait à quitter le pays quelques jours plus tard pour s'installer en Chine. La date de son emménagement était prévue le 15 août.  


Les informations transmises par ce dernier mènent les autorités jusqu'à Peter Madsen, vendredi 11 août. La localisation du sous-marin par les autorités a été particulièrement compliquée, celui-ci ne possédant pas de système d'aiguillage. Finalement, lorsque les forces de l'ordre parviennent à localiser Peter Madsen, c'est sans son sous-marin. Ce dernier a échoué la veille au soir dans le détroit d'Öresund entre Danemark et Suède, à cause d'un problème de ballast, selon son créateur. 

Lors de son sauvetage, Peter Madsen se trouvait seul à bord. Il explique aux autorités qu'il aurait laissé Kim Wall sur l'île de Refshaleoen, jeudi 10 août, juste après son interview.

12 août : Peter Madsen mis en détention

Le créateur danois est mis en détention provisoire. Soupçonné d’homicide involontaire, l'homme continue de nier les accusations. Afin de faire avancer l'enquête, les policiers lancent un appel pour retrouver des témoins qui auraient aperçu la journaliste après 19 h. 

13 août : des recherches à bord du sous-marin

Le 13 août, le sous-marin est fouillé. La veille, les autorités danoises l'avaient renfloué et remorqué à Copenhague afin de procéder à de telles investigations. À bord, les recherches ne mènent pourtant à rien. Aucune trace de la jeune femme disparue n'est découverte. 

Pourtant, les autorités peinent à croire le scénario présenté par Peter Madsen. Elles émettent l’hypothèse que le naufrage de l'appareil soit due à une action délibérée. Des médias danois évoquent la possibilité que Peter Madsen ait coulé son propre sous-marin pour maquiller un crime. 

21 août : les aveux de Peter Madsen

Dix jours après la disparition de la journaliste, l'inventeur danois Peter Madsen revient sur ses déclarations. Le 21 août, il explique aux autorités avoir eu un accident à bord du sous-marin, alors que la jeune femme effectuait son interview. Un accident qui aurait alors conduit à la mort de la reporter. L'homme explique avoir ensuite jeté son corps à la mer, dans la baie de Køge, au sud de Copenhague. 

Quelques heures après ces déclarations, la police retrouve un buste humain dans les eaux danoises. Des recherches d'ADN visent ensuite à déterminer s'il s'agit de celui de la journaliste disparue. 

23 août : l'ADN correspond

"L'ADN du tronc correspond à celui de Kim Wall", indique la police danoise sur son compte Twitter, le 23 août. L'identification a pu être réalisée à partir d'ADN prélevés sur le tronc mutilés ainsi que sur une brosse à cheveux et une brosse à dents appartenant à la journaliste. L'autopsie révèle que les membres ont été délibérément sectionnés. Le sang de Kim Wall a par ailleurs été retrouvé en abondance à bord du sous-marin. 

Lors d'une conférence de presse, les policiers précisent que le tronc humain a été lesté d'une pièce en métal afin qu'il demeure au fond de l'eau. Ainsi, les blessures relevées font penser à "une tentative de s'assurer que l'air et les gaz s'échappent du corps pour qu'il ne remonte pas à la surface".

24 août : vers une requalification en meurtre ?

Écroué pour "homicide involontaire par négligence", Peter Madsen continue de clamer son innocence. Pourtant, au vu des derniers éléments de l'enquête, le parquet danois annonce son intention de demander la requalification en meurtre. 

En attendant la comparution du suspect le 5 septembre prochain, les enquêteurs tentent de démêler le vrai du faux dans cette affaire devenue une réelle énigme judiciaire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Danemark Disparition
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789829473
Danemark : le mystère du sous-marin expliqué en sept dates
Danemark : le mystère du sous-marin expliqué en sept dates
ÉCLAIRAGE - Entre les thèses de l'accident, du crime déguisé et de l'acte prémédité, la disparition de Kim Wall suscite des interrogations. Retour sur les principaux événements de cette affaire.
https://www.rtl.fr/actu/international/danemark-le-mystere-du-sous-marin-explique-en-six-dates-7789829473
2017-08-27 11:51:53
https://cdn-media.rtl.fr/cache/yFl39pHgPBYXxKRV_0YmRg/330v220-2/online/image/2017/0827/7789850132_une-journaliste-suedoise-est-decedee-apres-avoir-embarque-dans-un-sous-marin-au-danemark.jpg