1 min de lecture Terrorisme

Daesh : pourquoi la mort d'al-Baghdadi n'a jamais été certaine

ÉCLAIRAGE - Annoncé mort à plusieurs reprises, le leader de l'organisation terroriste serait toujours en vie. Pourquoi les rumeurs ne sont-elles pas à prendre au sérieux ? Explications.

Abou Bakr al-Baghdadi, le chef de l'État Islamique
Abou Bakr al-Baghdadi, le chef de l'État Islamique Crédit : Capture d'écran / YouTube

Sa mort aura été annoncée près d'une dizaine de fois depuis 2014. Pourtant, les doutes persistent. Le leader de l'organisation État islamique (EI) semble passer à travers les obus et les bombardements depuis plusieurs années, semant le trouble quant à son décès. Vendredi 1er septembre, un général américain a déclaré que l'armée le cherchait "tous les jours", "je ne pense pas qu'il soit mort", a ajouté Stephen Townsend. Pourtant, en juillet dernier, l'OSDH (Observatoire syrien des droits de l'homme) citait une source "proche de l'EI" pour annoncer la mort d'Abou Bakr al-Baghdadi.

Seulement, tant que l'organisation Daesh ne communique pas elle-même sur la disparition de son leader, nous n'avons aucune certitude sur la source de l'information. "S'il est mort, l'EI le dira", confirme à RTL.fr Wassim Nasr, auteur de L'État islamique, le fait accompli et journaliste à France 24. En effet, lorsque Abou Mohammed al-Adnani, porte-parole de l'État islamique et figure très haut placée dans l'organisation hiérarchique, est décédé en août 2016, le groupe terroriste a lui-même annoncé sa mort. 

L'EI célébrera son martyre comme il fait toujours

Wassim Nasr, auteur de L'État islamique, le fait accompli et journaliste à France 24
Partager la citation

"Après un long voyage couronné de sacrifices, cheikh Abou Mohammed al-Adnani a rejoint les martyrs et les héros ayant défendu l'islam et combattu les ennemis de Dieu", relayait l'agence Amaq. L'aspect martyre de cette mort est donc mis en avant par le groupe. 

"L'EI célébrera son martyre comme il fait toujours", ajoute encore Wassim Nasr. En revanche, il explique que les différentes annonces de sa mort s'inscrivent dans "la guerre psychologique sur l'EI, dans le but de le faire sortir du bois pour pouvoir le localiser, et éventuellement le tuer".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Terrorisme Daesh Irak
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants