4 min de lecture Société

Terrorisme : "Il est urgent que les politiques évoluent", scandent les spécialistes

INTERVIEWS - Après les nouvelles propositions qui entrent dans le débat pour lutter contre le terrorisme et la radicalisation, les spécialistes appellent les politiques à la réflexion, plutôt qu'à la réaction.

Le Bataclan le 22 décembre 2015
Le Bataclan le 22 décembre 2015 Crédit : FRANCOIS GUILLOT / AFP
Ceciledeseze75
Cécile De Sèze
Journaliste RTL

Depuis des années, des spécialistes du terrorisme islamiste alertent sur la menace qui pèse sur la France. En 2014, David Thomson publie Les Français jihadistes qui fait état de jeunes ressortissants français prêts à frapper leur terre natale. Il se heurte alors à un certain scepticisme. Quelques années plus tard, la menace est pourtant bien présente. Les premières dispositions concrètes seront prises après le 13 novembre 2015, date des attentats à Paris et Saint-Denis qui ont fait 130 morts. Depuis, chaque nouvelle attaque terroriste sur notre territoire ou à l'étranger, provoque la mise en place de nouvelles mesures, adoptées en réaction. 

L'état d'urgence, l'opération sentinelle, les frappes extérieures... Aucune de ces solutions n'a pour le moment réglé le problème d'une menace qui ne s'est pas allégée. Ces dispositions, pour Cédric Mas comme pour d'autres, relèvent d'une "stratégie d'évitement" afin de ne pas se poser les bonnes questions. "C'est notre société qui est mise en cause dans ces actes", estime le membre d'Action Résilience, joint par RTL.fr

À lire aussi
Le quartier d'affaires de La Défense dans un nuage de pollution, vu de la commune de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines).. entreprises
Absentéisme : les Français sont-ils des fainéants ?

Un défi de société

"On a un défi. Et ce n'est pas avec des mesures qui traitent une partie subsidiaires que l'on va faire quelque chose. Pourquoi le discours jihadiste séduit-il les jeunes ? interroge-t-il encore. Quel avenir on leur propose ? Quelle quête de sens ? Il y a une problématique du vivre-ensemble et de la stigmatisation".

"Il faut repenser l'ensemble de notre action de lutte contre le terrorisme, en commençant par se poser les bonnes questions", complète Anne Giudicelli, directrice de la société de conseil Terr(o)risc, interrogée par RTL.fr. "Qu'est-ce qui ne va pas en France ?", questionne-t-elle, par exemple. 

"On n'a pas changé notre registre de réponse depuis 15 ans alors que la menace, elle, évolue. Ce protocole-là ne fonctionne plus, voire pas. On renforce des dispositifs pas efficaces, pas adaptés. Je constate seulement les faits", insiste-t-elle. Ces manières de répondre à la menace terroriste, les politiques "pensent que ça fait recette", explique encore Anne Giudicelli. 

Mieux communiquer avec la population

Mais les citoyens s'intéressent au problème et entendent des discours qui se ressemblent, après le Bataclan, NiceSaint-Étienne-du-Rouvray, les Champs-Élysées, et encore récemment après Barcelone, de prolongation de l'état d'urgence, de nouvelles frappes en Syrie et en Irak ou de renforcer encore l'opération Sentinelle. Selon Anne Giudicelli, chez les politiques, "tout est trop verrouillé, prophétisé, critique encore notre interlocutrice. À ce stade, l'approche ne pourra plus changer du point de vue des politiques, mais l'opinion peut pousser à changer les choses". La remise en question de nos politiques ne semble pas à l'ordre du jour, attaquent les différents spécialistes interrogés par RTL.fr.

Pour Anne Giudicelli, "il est urgent que les politiques évoluent car ce qu'ils proposent n'est pas en adéquation avec l’opinion publique et contribue à créer des conflits". Longtemps, selon elle, les politiques "ont considéré que ce qui relève de la sécurité nationale était un domaine réservé et ne concernait pas leurs concitoyens et, ainsi, qu'ils n'avaient pas à se justifier de certaines décisions". 

Directement touchée, l'opinion publique s'est emparée de la question du terrorisme, "sans contrôle, de façon désorganisée", créant, selon elle, une situation de décalage entre le peuple et les dirigeants. "Il faut que cette situation évolue car les divisions dans notre société sur une certaine compréhension de cette menace contribue à un terrain de tensions, voire de conflits et fait le jeu de l'ennemi", prévient celle qui défend davantage de "pédagogie".

Repenser notre politique intérieure et extérieure dans un même ensemble

À commencer par le fait de ne plus distinguer politique intérieure et extérieure. "On est dans une dimension mondiale. On ne peut pas changer en France sans changer à l'international" et ainsi repenser, par exemple, nos alliances, "sinon ça ne sert à rien", argumente encore la directrice de Terr(o)risc. "Qui sont nos alliés ? Qu'est-ce qui ne va pas en France ? Comment intégrer de nouvelles donnes internationales dans nos choix de société ?", demande-t-elle avant de défendre une "approche plus pragmatique et une défense de nos intérêts au sens large". 

Anne Giudicelli revient alors sur le consensus exceptionnel qu'engendrent à chaque fois les décisions d'interventions militaires à l'international - encore défendues par l'ancien président de la République la semaine passée. "C'est le seul sujet qui fait toujours consensus, au niveau politique, médiatique... Ça indique qu'il y a une vision jamais remise en question, la questionner c'est tabou", analyse-t-elle. 

"On verra bien si Emmanuel Macron propose une nouvelle vision", espère-t-elle, tout en rappelant que, de toutes les manières, ce ne sont pas des solutions envisageables sur seulement un quinquennat. C'est une vision qu'il faut articuler "mandat après mandat" mais il est urgent de le "définir maintenant. C'est juste une question de volonté politique", conclut Anne Giudicelli.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Terrorisme Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789802300
Terrorisme : "Il est urgent que les politiques évoluent", scandent les spécialistes
Terrorisme : "Il est urgent que les politiques évoluent", scandent les spécialistes
INTERVIEWS - Après les nouvelles propositions qui entrent dans le débat pour lutter contre le terrorisme et la radicalisation, les spécialistes appellent les politiques à la réflexion, plutôt qu'à la réaction.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/terrorisme-il-est-urgent-que-les-politiques-evoluent-scandent-les-specialistes-7789802300
2017-08-29 08:05:00
http://media.rtl.fr/cache/88dH6is1UDK56z6GRBnAZQ/330v220-2/online/image/2016/0919/7784909532_le-bataclan-le-22-decembre-2015.jpg