1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Crash Air Algérie : les boîtes noires en route pour la France
2 min de lecture

Crash Air Algérie : les boîtes noires en route pour la France

Les deux boîtes noires de l'avion d'Air Algérie, qui s'est écrasé au Mali, ont été transférées à Bamako et sont actuellement en route pour la France.

Les débris de l'avion AH5017, au nord du Mali, le 26 juillet 2014.
Les débris de l'avion AH5017, au nord du Mali, le 26 juillet 2014.
Crédit : AFP / SIA KAMBOU
La rédaction numérique de RTL & AFP

Retrouvées vendredi et samedi par l'armée française et des experts de l'ONU, les deux boîtes noires de l'avion d'Air Algérie, qui s'est écrasé au nord du Mali la semaine dernière, sont actuellement en route vers la France.

Elles ont été transférées dimanche à Bamako, la capitale du Mali. Une réunion de suivi doit se tenir ce lundi 28 juillet à Paris, à l'Elysée. Y participeront, outre le président François Hollande, le Premier ministre Manuel Valls et les ministres concernés par le dossier.

La France, dont 54 ressortissants ont péri dans le crash (sur un total de 118 victimes), met pour trois jours ses drapeaux en berne à partir de lundi en signe de deuil.

Les boîtes noires récupérées vendredi et samedi

La première boîte noire a été récupérée vendredi par l'armée française sur le site du crash dans la zone de Gossi, à environ 100 km de Gao, la plus grande ville du nord malien. La seconde l'avait été samedi par des experts de la mission de l'ONU au Mali (Minusma).

À lire aussi

Toutes deux avaient été acheminées à Gao, où est basé un centre de gestion des opérations concernant le crash. Elles ont été emmenées dimanche à Bamako par une délégation conduite sur place par le ministre malien des Transports, Mamadou Hachim Koumaré, et son homologue algérien Amar Ghoul, a indiqué le ministre malien de l'Information et de la Communication, Mahamadou Camara.

"Elles vont être remises aux autorités françaises" associées à l'enquête sur l'accident, une mission confiée à un responsable de la gendarmerie malienne qui devait quitter Bamako dimanche soir pour la France, a ajouté Mahamadou Camara.

Enquête pour "homicides involontaires"

L'avion d'Air Algérie, un McDonnell Douglas MD-83 loué auprès de la société espagnole SwiftAir, était parti de Ouagadougou pour Alger dans la nuit du 23 au 24 juillet. Il s'est écrasé 50 minutes après le décollage.

Aucune des 118 personnes à bord - 112 passagers (outre les 54 Français, 23 Burkinabè, huit Libanais, six Algériens et des ressortissants d'autres pays) et les six membres, espagnols, de l'équipage - n'a survécu.

En France, le parquet de Paris a ouvert jeudi une enquête préliminaire pour "homicides involontaires". Dimanche, le gouvernement malien a assuré que le Mali avait fait de même après l'annonce de la découverte des débris de l'avion.

Samedi, le Burkina Faso avait annoncé l'ouverture par le procureur de Ouagadougou d'une enquête judiciaire pour rechercher les causes de la catastrophe.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.