1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Coronavirus aux États-Unis : 15 millions de doses du vaccin de Johnson & Johnson gâchées par erreur
2 min de lecture

Coronavirus aux États-Unis : 15 millions de doses du vaccin de Johnson & Johnson gâchées par erreur

15 millions de doses du vaccin Johnson & Johnson ont été gâchées dans une usine de Baltimore. Les autorités sanitaires redoutent des retards de livraison.

Le vaccin Janssen de Johnson & Johnson contre la Covid-19 (illustration).
Le vaccin Janssen de Johnson & Johnson contre la Covid-19 (illustration).
Crédit : MARIO TAMA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Florise Vaubien & AFP

Une défaillance majeure qui pourrait engendrer des retards de livraison conséquents. Mercredi 31 mars, Le New York Times a rapporté que près de 15 millions de doses du vaccin contre le Covid-19 développé par Johnson & Johnson ont été gâchées par erreur dans une usine de Baltimore, gérée par l'entreprise partenaire Emergent BioSolutions. Les employés auraient confondu des ingrédients nécessaires à la confection du vaccin, selon le quotidien. Résultat : l'autorisation de la production subit un retard.


Contacté par l'AFP, le laboratoire pharmaceutique américain n'a pas confirmé le nombre de 15 millions. Le groupe a précisé que des contrôles de qualité effectués sur place avaient "identifié un lot de substance médicamenteuse n'atteignant pas les standards de qualité" de la société, "un site n'étant pas encore autorisé à fabriquer de substance médicamenteuse pour notre vaccin contre le Covid-19", a-t-il ajouté.

L'Agence américaine des médicaments (FDA) a été alertée : des "experts supplémentaires" ont été dépêchés sur le site pour superviser les opérations. "En coordination avec le ministère américain de la Santé, ces mesures vont nous permettre de livrer en toute sécurité 24 millions de doses de vaccin durant le mois d'avril", a garanti Johnson & Johnson.

150 millions de doses de sérum anti-Covid injectées

Les Américains, frappés par une pandémie fulgurante qui a tué plus de 550.000 victimes, ne devraient pas être affectés dans un premier temps. De fait, le journal new yorkais note que les doses de ce vaccin actuellement livrées aux États-Unis proviennent des Pays-Bas. En revanche, la perte colossale de millions de sérums Johnson & Johnson devrait causer des retards dans un futur proche puisque des livraisons de cette usine de Baltimore sont attendues. 

À lire aussi

À la mi-mars, 20% de la population américaine avait reçu au moins une dose de vaccin, selon les Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies (CDC). Au 31 mars, 150 millions de doses de sérum anti-Covid ont été injectées outre-Atlantique, "soit environ 30% du nombre total de piqûres effectuées dans le monde", détaille BFM TV. Si la maison Blanche a salué cette semaine l'accélération de la campagne, propulsée notamment par la vaccination des plus jeunes, Joe Biden a rappelé que "la guerre était encore loin d'être gagnée"

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/