1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Covid-19 : Donald Trump qualifie son infection de "bénédiction de Dieu"
1 min de lecture

Covid-19 : Donald Trump qualifie son infection de "bénédiction de Dieu"

Testé positif au coronavirus, Donald Trump a qualifié son infection de "bénédiction de Dieu". Il a promis de rendre gratuit le traitement qu'il a reçu et le considère, à tort, comme un remède contre la Covid-19.

Le président américain Donald Trump, qui quitte le centre médical de Walter Reed, le 5 octobre 2020.
Le président américain Donald Trump, qui quitte le centre médical de Walter Reed, le 5 octobre 2020.
Crédit : SAUL LOEB / AFP
Florise Vaubien

"Une bénédiction de Dieu", c’est ainsi que Donald Trump a qualifié son infection au coronavirus, alors qu’il rentrait à la Maison Blanche, lundi 5 octobre. Dans une vidéo publiée sur Twitter, le président américain a expliqué avoir reçu un cocktail de médicaments de Regeneron Pharmaceuticals, essentiel pour se remettre de la maladie. 

"Je me sens très bien. Être infecté par la Covid-19 était une bénédiction de Dieu déguisée”, a déclaré M. Trump, qui a précisé que c’est lui-même qui a demandé de recevoir ce traitement expérimental. Le président de la première puissance mondiale a par ailleurs promis de rendre ce médicament gratuit pour le peuple américain. Un traitement qu’il considère, à tort, comme un remède contre la maladie

Quelques heures plus tard, Regeneron a déposé une demande auprès de la Food and Drug Administration des États-Unis afin d’obtenir dans l’urgence l'approbation du traitement, rapporte le New York Times

Un financement de 500 millions de dollars

À noter qu’après la publication sur Twitter, les actions de la société ont grimpé de 3,73%. Regeneron a jusqu'à présent reçu plus de 500 millions de dollars de financement gouvernemental pour concevoir son traitement, dans le cadre de l'opération Warp Speed.

À lire aussi

Trump a des liens avec le PDG de Regeneron, Leonard Schleifer, qui est membre du club de golf du milliardaire à Westchester. Le président possédait également des actions Regeneron qui ne figurent pas sur son dernier dépôt, détaille The Guardian

Les dernières allégations de Donald Trump font écho à ses précédentes validations de traitements non approuvés - de l'hydroxychloroquine à l'eau de Javel. Même si le médicament de Regeneron est efficace, il n'a pas encore reçu d'autorisation pour une utilisation généralisée.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/