2 min de lecture États-Unis

Coronavirus : Trump prolonge les mesures de distanciation jusqu'à fin avril

Donald Trump, qui espère malgré tout une reprise économique d'ici au 1er juin, a également annoncé dimanche 29 mars, qu'il prolongeait les mesures de distanciation sociale jusqu'au 30 avril afin de ralentir la propagation du coronavirus.

micro generique Un Air d'Amérique Philippe Corbé iTunes RSS
>
Coronavirus : Trump prolonge les mesures de distanciation jusqu'à fin avril Crédit Image : NICHOLAS KAMM / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Venantia Petillault

Donald Trump prend enfin le sujet à bras le corps. En effet, jusqu’au 30 avril, le président des États-Unis a pris la décision de prolonger les mesures contre le coronavirus dans son pays. Il espère que l’activité économique reviendra à la normale d’ici le 1er juin, dans 2 mois.

La semaine dernière, sa volte face inquiétait les autorités sanitaires. Influencé par des animateurs de Fox News et ses conseillers économiques, le président a beaucoup insisté toute la semaine dernière, il voulait que le pays "rouvre" comme il disait, que l’économie reparte au plus vite. Il avait fixé une date, Pâques, c’est-à-dire le dimanche dans 15 jours, il voulait que les églises soient pleines à Pâques.

FOX où on a entendu la semaine dernière des soutiens du président expliquer que des personnes âgées seraient prêtes à mourir pour préserver l’économie américaine. 
Le président voulait au moins rouvrir l’activité dans les états les moins touchés, évaluer comté par comté, pour que certains reprennent une activité normale dès le 12 avril.

Il renonce donc à tout cela.  Les mesures sont prolongées, et plus question de les alléger même dans les états ruraux. Les autorités sanitaires ont été plus fortes que FOX News. Tant mieux, leurs dirigeants ont été habiles en expliquant au président que s’il allégeait les consignes trop tôt, le nombre de morts lui serait reproché, alors qu’il pourrait présenter comme une victoire un nombre de morts plus réduit. D’ailleurs le président a dit, je le cite, "si nous avons entre 100 et 200.000 morts, nous aurons fait tous ensemble du très bon travail". 

Sa cote de popularité au plus haut

À lire aussi
TikTok (illustration) Connecté
Les États-Unis interdisent les applications chinoises TikTok et WeChat

Et d’ailleurs Donald Trump est plébiscité par les Américains pour la gestion de la crise. Plusieurs sondages le confirment, une majorité d’Américains approuvent son action contre le coronavirus, malgré les messages confus. Alors, certes, lorsque des crises éclatent on constate souvent dans les sondages un phénomène de rassemblement autour du chef, c’est vrai dans d’autres pays, y compris en France. Mais c’est quand même notable, car le président Trump n’a presque jamais obtenu le soutien d’une majorité de sondés sur quoi que ce soit.

Son cote de popularité est au plus haut. 49% dans le sondage de référence Gallup. Pour la première fois de sa présidence, les Américains sont plus nombreux à approuver son action qu’à le désapprouver. Jamais il n’a été aussi proche de Biden dans les sondages présidentiels. 

Est-ce que cette crise du coronavirus va le faire réélire ? Trop tôt pour le dire. Mais il a réussi habilement à profiter de la situation, pour apparaître plus présidentiel, moins partisan, même s’il continue ses attaques contre ses adversaires. Il tient désormais un point presse quotidien d’un heure et demi, il l’a déplacé en début de soirée pour toucher une plus large audience, c’est à l’heure des JT. Il s’est vanté tout à l’heure que ses audiences sont au niveau des soirées de football américain et de la finale du Bachelor, la télé réalité. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Épidémie Santé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants