1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Coronavirus en Tunisie : le système de santé craque face au variant Delta
2 min de lecture

Coronavirus en Tunisie : le système de santé craque face au variant Delta

En Tunisie, la saison touristique a démarré avec une explosion des cas de coronavirus liée au variant Delta.

Le point sur la situation du coronavirus en Martinique
Le point sur la situation du coronavirus en Martinique
Crédit : FETHI BELAID / AFP
Coronavirus en Tunisie : face au variant Delta
02:34
Matthias Raynal - édité par Charlotte Diry

Il y a quelques jours en Tunisie, des analyses ont démontré la présence dans le pays du variant Delta, cette souche particulièrement virulente du coronavirus. Les grandes vacances ont débuté avec des hôpitaux pleins à craquer et de nouvelles restrictions sanitaires. La situation s'est nettement dégradée ces dernières semaines avant de tourner littéralement au scénario catastrophe. 
Parasols et maillots de bain devront rester au placard cet été sur les plages tunisiennes. La mode est au masque chirurgical et l'accessoire indispensable, c'est la bouteille de gel hydroalcoolique. Les gestes barrières reviennent en force en Tunisie où on les avait presque oubliés ces dernières semaines. 

Le relâchement était général à Tunis par exemple, où il y avait un air de fête avant l'apocalypse. Le pays fonctionnait normalement, excepté le couvre-feu de 22h. Finalement, ce que les analystes redoutaient depuis le début de la pandémie est arrivé. Le système de santé tunisien est en train de craquer. En cause, ce variant Delta qui est désormais à l'origine de 40% des contaminations dans le pays, selon le Ministre de la santé. 

Des scènes qui rappellent celles observées en Inde

C'est en Inde que cette nouvelle version du virus a été identifiée pour la première fois, plongeant le pays dans le chaos. On a pu observer des scènes similaires en Tunisie. 

Des malades en manque d'oxygène qui attendent désespérément d'être pris en charge par des hôpitaux saturés, des morgues débordées par le flux ininterrompu de cadavres. Cela s'est passé dans la ville de Kairouan dans le centre du pays, mais aussi sur la côte très touristique à Sousse. De nombreuses régions sont touchées en même temps et le danger se rapproche inexorablement de Tunis. On a vu des policiers mettre des amendes aux contrevenants qui ne portaient pas de masque. 

La région de Tunis mise sous cloche

À lire aussi

Ce qui est nouveau à Tunis, la région qui a été mise sous cloche. Les entrées et les sorties sont interdites, le couvre-feu a été ramené à 20h dans tout le pays. Mais les autorités refusent encore de recourir au confinement général, estimant que la situation sociale et économique ne le permettait pas. Le gouvernement, la classe politique sont très critiqués pour leur gestion de la crise. La vaccination accumule les retards. Elle a débuté en mars seulement. Moins de 5% de la population a aujourd'hui reçu la deuxième dose. Pendant ce temps là, ce sont les cités balnéaires qui souffrent. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/