1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Coronavirus : l'OMS appelle Pékin à l'"inviter" pour enquêter sur les origines du virus
2 min de lecture

Coronavirus : l'OMS appelle Pékin à l'"inviter" pour enquêter sur les origines du virus

Critiquée par les États-Unis pour avoir mal géré la crise du coronavirus, l'Organisation mondiale de la santé a décidé d'enquêter sur les origines du virus en Chine. Dans le même temps, Donald Trump affirme détenir des preuves qu'il a été conçu à Wuhan.

Un scientifique dans le laboratoire de Hengyang en Chine (illustration)
Un scientifique dans le laboratoire de Hengyang en Chine (illustration)
Crédit : STR / AFP
Cassandre Jeannin & AFP

Les soupçons ne cessent de grandir. La Chine a-t-elle manqué de transparence sur l'origine et/ou la gestion du coronavirus ? C'est ce que continue de marteler Donald Trump corps et âme. Le président américain a affirmé jeudi 30 avril disposer de preuves selon lesquelles le Covid-19 a été conçu dans un laboratoire chinois, à Wuhan.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait alors été sévèrement critiquée, notamment par les États-Unis, qui avaient décidé de suspendre le versement annuel d'un demi-milliard de dollars à l'OMS, à cause de sa mauvaise gestion de la crise du coronavirus.

Ce vendredi 1er mai, l'OMS a appelé Pékin à l'inviter à participer aux enquêtes sur les origines animales du virus.  "L'OMS souhaiterait travailler avec des partenaires internationaux et, à l'invitation du gouvernement chinois, participer à l'enquête sur les origines animales", a indiqué un porte-parole de l'organisation, Tarik Jasarevic, à l'AFP.

Selon l'OMS, les enquêtes en cours en Chine portent notamment sur des cas de personnes malades "dont les symptômes ont commencé à se manifester à Wuhan et dans ses environs à la fin de 2019, sur des échantillons pris dans les environs des marchés et des fermes des régions où les premiers cas humains ont été identifiés, et (...) sur des espèces sauvages et animaux d'élevage vendus sur ces marchés".

À lire aussi

Les résultats de ces études sont "essentiels pour prévenir toutes nouvelles introductions zoonotiques du virus qui cause le Covid-19 chez les humains", a expliqué le porte-parole de l'OMS.

L'agence spécialisée de l'ONU indique qu'elle continue de collaborer avec des experts en santé animale et santé humaine, avec des pays et d'autres partenaires afin "d'identifier les lacunes et les priorités en matière de recherche pour la lutte contre le Covid-19, y compris l'identification éventuelle de la source du virus en Chine".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/