1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Coronavirus en Russie : le maire de Moscou décrit une situation "dramatique"
3 min de lecture

Coronavirus en Russie : le maire de Moscou décrit une situation "dramatique"

Le maire de Moscou Sergueï Sobianine annonce ce 16 juin que face à une situation sanitaire "dramatique", la vaccination serait obligatoire pour le personnel du secteur des services.

Deux femmes traversant la Place rouge à Moscou, le 13 avril 2020
Deux femmes traversant la Place rouge à Moscou, le 13 avril 2020
Crédit : Yuri KADOBNOV / AFP
Céline Morin & AFP

Face à une situation épidémique jugée "dramatique", Moscou et toute sa région ont décrété la vaccination obligatoire ce 16 juin dans le secteur des services. Ce geste témoigne da conditions sanitaires préoccupantes dans un pays où la vaccination n’avance pas et où aucun confinement strict n’a été mis en place depuis celui du printemps 2020. 

La Russie est parmi les Etats les plus touchés par la pandémie. Selon l'agence des statistiques Rosstat, plus de 270.000 morts lui étaient liés à fin avril soit plus du double du bilan de 127.576 décès reconnus à ce jour par le gouvernement dans sa comptabilité quotidienne. 

Après un confinement strict en mars 2020, les restrictions avaient été levées pour préserver l’économie. Ce n’est que lors de la deuxième vague en fin d’année que de mesures limitées – avaient été mises en place. Début 2021, les mesures avaient été levées, permettant aux Russes de vivre quasi normalement. Ils se trouvent aujourd'hui rattrapés par une nouvelle vague. 

Vaccination obligatoire pour le secteur tertiaire

Sergueï Sobianine, maire de la capitale explique : "nous sommes simplement obligés de tout faire pour effectuer des vaccinations de masse dans les plus brefs délais et arrêter cette terrible maladie". Ajoutant que "un décret sur la vaccination obligatoire des travailleurs du secteur des services" a été adopté par les autorités sanitaires. 

À lire aussi

"Cette dernière semaine, la situation avec la propagation du coronavirus s'est nettement détériorée" expliquait-il déjà le 21 juin dernier. La Russie a enregistré 13.397 nouveaux cas au cours des dernières 24 heures et 396 morts. Moscou en a comptabilisé respectivement 5.782 et 75.     

Moscou et sa région comptabilisant 20 millions d’habitants, cette décision est l'une des plus importantes au monde en termes d'ampleur de la population concernée. Des transports à la restauration en passant par les magasins, les lieux culturels, la santé et bien d’autres : tout le personnel du secteur des services a pour ordre de se faire vacciner.  

Une mesure d’une telle ampleur est justifiée par les chiffres : plus de 70 % des contaminations des dix derniers jours concernaient la population active. À tel point que le maire de Moscou déclarait le 12 juin congé obligatoire la semaine du 15 juin, avec fermeture des centres commerciaux et des parcs jusqu’au 20. Le décret prévoit donc que 60 % des employés du secteur tertiaire aient reçu leurs deux doses avant mi-août.  

Des russes réfractaires au vaccin

Pas moins de 12.000 personnes sont actuellement hospitalisées dans la capitale. Sergueï Sobianine précise même que "la morbidité est au niveau des pics" de fin 2020, évoquant la vague de l’hiver qui fut très meurtrière pour les russes. Il martèle que "la plupart de ces personnes ne tomberaient pas malades si elles avaient été vaccinées contre le Covid à temps". 

C’est pourtant une stratégie qui vient contredire les déclarations que Vladimir Poutine avait faites jusqu’à présent : fin mai, il disait encore que parler de vaccination obligatoire "n'est pas raisonnable" tout en encourageant les russes à se faire vacciner – au Spoutnik-V en particulier. Dmitri Peskov, son porte-parole, précise qu’aucune obligation n’est planifiée au niveau national pour l’instant, ajoutant que la compétence revient aux autorités régionales. 

Les personnes non vaccinées qui vont "dans des lieux publics et [entrent] en contact avec d'autres personnes" sont les "complices du processus épidémiologique" accuse même Sergueï Sobianine, agacé que les moscovites ne se vaccinent pas. Sur une population de 12 ou 13 millions d’habitants, seuls 1,8 sont vaccinés

Depuis un an, l’Etat aidé des médias valorise la bonne gestion de la pandémie et le vaccin Spoutnik-V. Néanmoins, selon une enquête de l’institut indépendant Levada, 60 % des russes ne veulent pas se faire vacciner

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/