1 min de lecture Coronavirus

Coronavirus en Chine : une internaute jugée pour ses reportages à Wuhan

La "journaliste citoyenne" chinoise Zhang Zhan a été arrêtée par les autorités chinoises et sera jugée à la fin du mois pour ces reportages à Wuhan au début de l'épidémie.

Le 11 janvier, après l'apparition d'une mystérieuse pneumonie à Wuhan, en Chine, Pékin annonce le premier mort officiel d'une maladie ultérieurement baptisée Covid-19. En avril, la moitié de l'humanité est confinée pour prévenir sa propagation.
Le 11 janvier, après l'apparition d'une mystérieuse pneumonie à Wuhan, en Chine, Pékin annonce le premier mort officiel d'une maladie ultérieurement baptisée Covid-19. En avril, la moitié de l'humanité est confinée pour prévenir sa propagation. Crédit : Hector RETAMAL / AFP
Nicolas Barreiro et AFP

Zhang Zhan, une ancienne avocate chinoise et "journaliste citoyenne" a été arrêtée pour avoir couvert la mise en quarantaine de Wuhan, berceau du nouveau coronavirus, elle sera jugée à la fin du mois, a annoncé son avocat ce vendredi 18 décembre. La femme s'était rendue en février dans la ville du centre de la Chine alors en proie à l'épidémie, diffusant sur les réseaux sociaux des reportages, notamment sur la situation chaotique des hôpitaux. 

Mme Zhang était arrêtée en mai sous l'accusation de "provocation aux troubles", une terminologie fréquemment utilisée contre les opposants au régime communiste, selon un avis judiciaire lu par l'AFP. Elle encourt une sanction de cinq ans de prison lors du procès qui doit s'ouvrir le 28 décembre à Shanghai, selon ses avocats. Dans des articles qu'elle diffusait en ligne en début d'année, la reporter critiquait la mise en quarantaine de Wuhan, évoquant "une grave violation des droits de l'Homme"

L'ancienne avocate de 37 ans a entamé une grève de la faim en juin pour protester contre sa détention et a depuis été nourrie de force à l'aide d'un tube nasal, d'après les mêmes sources. L'un de ses avocats, Zhang Keke, a affirmé sur les réseaux sociaux que l'état de santé de sa cliente était inquiétant. "Attachée 24 heures par jour, elle a besoin d'aide pour se rendre aux toilettes", a-t-il rapporté. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Coronavirus Chine Chine
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants