1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Coronavirus en Chine : qui est le premier cas de Covid-19 de Wuhan ?
2 min de lecture

Coronavirus en Chine : qui est le premier cas de Covid-19 de Wuhan ?

Pour le virologue Michael Worobey, le statut de premier cas connu de Covid-19 revient à une vendeuse du marché aux animaux de Wuhan, ce qui appuie l'hypothèse d'une origine animale du virus.

Illustration d'un étal de poisson à Wuhan, le 15 janvier 2021
Illustration d'un étal de poisson à Wuhan, le 15 janvier 2021
Crédit : NICOLAS ASFOURI / AFP
Thomas Pierre & AFP

Qui est donc le premier malade du Covid-19 ? Le débat fait rage depuis le début de la pandémie. Deux ans après son apparition, les experts cherchent encore, en l'absence de preuves définitives, à élucider le mystère de l'origine du virus. Et un article scientifique, publié jeudi dans la revue Science, vient replacer le marché aux animaux de Wuhan comme l'origine de l'épidémie. 

Selon l'éminent virologue Michael Worobey, le statut de premier cas connu de Covid-19 doit en réalité revenir à une vendeuse de fruits de mer ayant travaillé dans ce marché, alors qu'il était jusqu'à présent attribué à un comptable ne s'y étant jamais rendu et vivant à plusieurs kilomètres de là. Pour appuyer sa conclusion, le scientifique conteste notamment la date de la première contamination acceptée jusque-là. 

L'OMS affirmait en effet que l'homme avait été malade à partir du 8 décembre, il ne l'a en réalité été que le 16 décembre, selon le chercheur. Une déduction faite à partir d'une interview vidéo retrouvée, d'un cas décrit dans un article scientifique et d'un dossier médical d'hôpital qui coïncident avec cet homme de 41 ans. Le premier cas connu devient ainsi celui d'une femme tombée malade le 11 décembre, vendeuse dans ce marché. 

L'hypothèse d'une fuite écartée ?

Cette nouvelle donnée, ainsi que l'analyse des tout premiers cas de Covid-19 de Wuhan, font clairement pencher la balance vers une origine animale du virus. Michael Worobey appartenait lui-même à la quinzaine d'experts ayant publié mi-mai une tribune dans la revue Science appelant à considérer sérieusement l'hypothèse d'une fuite d'un laboratoire de Wuhan.

Le scientifique écrit aujourd'hui que ses recherches "livrent des preuves solides en faveur d'une origine de la pandémie via un animal vivant" de ce marché. Pour parvenir à cette conclusion, Michael Worobey a analysé les cas rapportés par deux hôpitaux avant que l'alerte ne soit donnée. Or ces cas sont également largement liés au marché, et ceux qui ne le sont pas sont malgré tout géographiquement concentrés autour de lui.

"Dans cette ville de 11 millions d'habitants, la moitié des premiers cas sont liés à un lieu de la taille d'un terrain de foot", assure Michael Worobey dans le New York Times. "Cela devient très difficile d'expliquer cette tendance si l'épidémie n'a pas démarré dans ce marché."

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub