1 min de lecture Tourisme

Coronavirus : Dubaï, Cuba et la Floride font le pari du "tourisme vaccinal"

ÉCLAIRAGE - Certaines agences de voyages n'hésitent plus à proposer des séjours "all-inclusive", vaccin compris.

Illustration d'un centre de vaccination à Dubaï, le 24 janvier 2021
Illustration d'un centre de vaccination à Dubaï, le 24 janvier 2021 Crédit : Giuseppe CACACE / AFP
245 _TASSART
Bénédicte Tassart
édité par Thomas Pierre

Se dorer la pilule au soleil, cocktail à la main, entre deux doses de vaccin, qu'en dites-vous? Le concept du "tourisme vaccinal" semble en tout cas se répandre de plus en plus. Alors que l'Europe tremble à l'idée d'une pénurie, certains pays n'hésitent pas à proposer la piqûre sous les cocotiers. 

"Caraïbes, mojito et vaccin"... Ce spot est diffusé depuis Cuba à toute l'Amérique du Sud. Dès mars prochain, les touristes qui restent trois semaines sur l'île auront bien droit aux vaccins cubains, comme l'annoncent, entre deux photos de plage, les autorités dans ce petit film publicitaire : "les touristes ont l'option, s'ils le souhaitent, de se faire vacciner à Cuba". 

Pas loin de là, en Floride, ce sont les voisins du nord, les Québécois de plus de 65 ans, qui peuvent s'inscrire pour être vaccinés. Pas besoin pour eux d'être résident, d'avoir une propriété en Floride. Une proposition qui irrite de nombreux Américains. 

Et puis, il y a ce cas exceptionnel pour les plus riches des Britanniques de plus de 65 ans, ceux qui appartiennent à un cercle londonien très fermé. Moyennant 45.000 euros, ils sont invités à résider à Dubaï pendant un mois, voyages en première classe ou en jet privé, villas réservées et vaccins à double dose compris. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Tourisme Coronavirus Cuba
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants