1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Coronavirus : Chine, Australie... comment le variant Delta déjoue la stratégie "zéro Covid"
3 min de lecture

Coronavirus : Chine, Australie... comment le variant Delta déjoue la stratégie "zéro Covid"

ÉCLAIRAGE - Le variant Delta, beaucoup plus contagieux, menace sérieusement la politique "zéro Covid" de pays comme la Chine ou l'Australie, où le nombre de cas se multiplient malgré les mesures drastiques.

Un enfant se faisant dépister à Yangzhou, dans la province chinoise du Jiangsu (est), le 5 août 2021
Un enfant se faisant dépister à Yangzhou, dans la province chinoise du Jiangsu (est), le 5 août 2021
Crédit : STR / AFP
Thomas Pierre

Wuhan n'avait plus connu autant de cas depuis plus d'un an. La ville chinoise où l'épidémie a fait son apparition fin 2019 est touchée elle aussi par la flambée due du variant Delta. Trois nouveaux cas de Covid-19 ont été confirmés lundi dans la métropole. Et le reste du pays n'est pas épargné, avec 71 nouveaux cas détectés mercredi dans des foyers très localisés, mais qui ne cessent de s'étendre. 

Depuis la découverte le mois dernier à Nankin (est) de nouveaux cas, dix-sept provinces, dont Pékin, sont désormais touchées. Et face au rebond épidémique, le régime communiste a de nouveau sorti un arsenal de mesures radicales similaires à celles du début 2020 : confinement, limitation des déplacements, dépistage généralisé... 

Wuhan va ainsi à nouveau dépister ses 11 millions d'habitants. Des centaines de milliers de personnes sont également confinées dans la province du Jiangsu, dont Nankin est la capitale, tandis que la ville a déjà soumis ses 9,2 millions d'habitants à deux dépistages. Et jeudi, Pékin a annoncé temporairement "cesser de délivrer passeports et autres documents" nécessaires pour les déplacements à l'étranger. Pas sûr pour autant que cela suffise. 

La stratégie chinoise en question

Car, si le nombre de cas est évidemment très limité par rapport aux chiffres enregistrés dans d'autres pays, le variant Delta, beaucoup plus contagieux, menace sérieusement sa politique "zéro Covid". Dans le cas de Nankin, par exemple, la plupart des patients initialement détectés avaient été vaccinés, selon un médecin cité par des médias locaux, ce qui soulève des questions quant à l'efficacité des vaccins chinois, les seuls disponibles dans le pays.

À lire aussi

"Si l'objectif est de ralentir la propagation et de réduire le taux de mortalité, (le vaccin chinois) peut offrir un certain degré de protection", a déclaré la semaine dernière Zhang Wenhong, médiatique expert en maladies infectieuses de Shanghai. "Mais il se peut que le vaccin actuel ne puisse pas atteindre l'objectif d'éradiquer le virus."

Selon lui, "même si tous les Chinois étaient vaccinés, le virus circulerait toujours tout en étant moins dangereux", suggérant dès lors de "vivre en harmonie avec le virus", une proposition très éloignée de la politique actuelle de tolérance zéro mis en place par Pékin.

L'Australie rattrapée par le Delta

"Ce variant est capable de remettre en cause les stratégies qui ont eu le plus de succès auparavant : que ce soit la vaccination de masse, comme aux Etats-Unis ou en Israël, ou la méthode confinement plus tests massifs, comme en Chine ou au Vietnam" explique ainsi au Monde, l'épidémiologiste Jennifer Huang Bouey. 

La stratégie "zéro Covid" est également en question en Australie. Jusqu'à présent, l'île-continent avait été relativement épargnée par la pandémie grâce à la fermeture de ses frontières, une quarantaine obligatoire des voyageurs en provenance de l'étranger et une intense politique de dépistage et d'identification des cas contacts. 

Mais, elle aussi est rattrapée par le variant Delta. Jeudi, le nombre de nouvelles contaminations dans l'État de Nouvelle-Galles du Sud (sud-est), dont fait partie Sydney, a atteint 262, le chiffre le plus élevé depuis le début de la pandémie. Cinq personnes y sont décédées au cours des dernières 24 heures. Aucune d'entre elles n'était complètement vaccinée.

Moins de 20% des Australiens vaccinés

"Je ne saurais trop insister sur l'importance pour chacun, quel que soit son âge, de se faire vacciner", a déclaré la Première ministre de l'État, Gladys Berejiklian. De son côté, son homologue de l'Etat voisin de Victoria (sud-est) a reconnu n'avoir "pas d'autre choix" que d'"annoncer" le confinement de Melbourne et de l'Etat qui entoure la deuxième ville du pays. 

Plus de la moitié des 25 millions d'habitants de l'Australie sont concernés, alors qu'à peine 20% de la population a reçu deux doses de vaccin, en raison notamment de problèmes d'approvisionnement et d'une grande défiance au sein de la population. 

Le Premier ministre Scott Morrison a ainsi promis d'accélérer les livraisons de vaccins d'ici la fin de l'année, tout en soulignant la nécessité pour les villes de se verrouiller pour contenir la propagation. "Le virus ne se déplace pas tout seul. Les gens qui restent chez eux font en sorte que le virus ne se déplace pas", a-t-il déclaré jeudi. Face au variant Delta, la stratégie de l'Australie semble n'être ici que celle du "faute de mieux". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/