1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Coronavirus aux États-Unis : lancement de la vaccination des 5-11 ans
2 min de lecture

Coronavirus aux États-Unis : lancement de la vaccination des 5-11 ans

Joe Biden a salué mardi 2 novembre un "tournant" dans la lutte contre la pandémie de coronavirus. 28 millions d'enfants sont concernés.

Un vaccin anti-Covid Pfizer (illustration)
Un vaccin anti-Covid Pfizer (illustration)
Crédit : Patrick T. FALLON / AFP
Florine Boukhelifa & AFP

Une nouvelle étape de la campagne de vaccination qui était très attendue par de nombreux parents. Aux États-Unis, quelque 28 millions d'enfants âgés de 5 à 11 ans sont désormais éligibles pour recevoir le vaccin de Pfizer-BioNTech contre le coronavirus.

Les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) ont officiellement recommandé dans la soirée du mardi 2 novembre les injections pour cette tranche d'âge, après l'autorisation en fin de semaine dernière par l'Agence américaine des médicaments (FDA). Le président américain Joe Biden a immédiatement salué un "tournant" dans la lutte contre la pandémie. "Cela permettra aux parents de mettre fin à des mois d'inquiétude pour leurs enfants", s'est-il félicité.

Le vaccin sera toujours administré en deux injections, à trois semaines d'écart. Le dosage a été adapté à 10 microgrammes par piqure, contre 30 microgrammes pour les groupes plus âgés. "Nous savons que des millions de parents veulent vacciner leurs enfants", a déclaré dans un communiqué Rochelle Walensky, la directrice des CDC, en encourageant ceux ayant "des questions" à discuter avec des professionnels de santé.

1,9 million de cas enregistrés chez les 5-11 ans

Les premières injections de jeunes enfants pouvaient en théorie commencer dès mardi soir. Le gouvernement avait largement anticipé la décision, en se procurant assez de doses pour tous les enfants de cette tranche d'âge, et en commençant à en envoyer des millions aux quatre coins du pays.

À lire aussi

Depuis l'autorisation de la FDA, "il n'y a pas eu un moment où les équipes n'ont pas récupéré, emballé, et envoyé des vaccins", a déclaré lundi Jeff Zients, le coordinateur de la lutte contre la pandémie à la Maison Blanche. "Ils ont travaillé 24h/24 et continueront à le faire." La campagne de vaccination des jeunes enfants "atteindra sa pleine capacité la semaine du 8 novembre", avait-il précisé.

Chez les 5 à 11 ans, plus de 1,9 million de cas de coronavirus ont été enregistrés aux États-Unis, plus de 8.300 hospitalisations, plus de 2.300 cas de MIS-C (syndrome inflammatoire multisystémique pédiatrique), et une centaine de décès. Selon les essais cliniques menés par Pfizer sur des milliers d'enfants, le vaccin a démontré une efficacité de 90,7% contre les formes symptomatiques de la maladie.

Outre leur éviter de tomber malades, les bénéfices attendus comportent également une baisse du nombre de fermetures de classes, et une possible réduction de la transmission dans la population générale. Les doses seront disponibles dans des pharmacies, des hôpitaux pédiatriques, mais aussi dans des cabinets de pédiatres, de médecins de famille et certaines écoles. Le bouchon des flacons destinés aux enfants sera orange, et ainsi reconnaissable comparé aux bouchons violets des flacons pour les groupes plus âgés.

Selon un sondage présenté mardi par les CDC et réalisé en septembre auprès de 1.000 parents, 57% ont déclaré qu'ils feraient "sans aucun doute" ou "probablement" vacciner leur enfant. Parmi les hésitants, les inquiétudes concernent surtout les effets secondaires à court ou long terme.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/