1 min de lecture Épidémie

Coronavirus aux États-Unis : des corps enterrés dans une fosse commune à New York

Des dizaines de cercueils s'entassent dans une fosse commune sur l'île du port de New York. Souvent les familles n'ont pas les moyens de payer un enterrement.

Christelle Rebiere RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
Coronavirus aux États-Unis : des corps enterrés dans une fosse commune à New York Crédit Image : STEPHANIE KEITH / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP | Crédit Média : Philippe Corbé | Durée : | Date : La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Ryad Ouslimani

Ces derniers jours, les New Yorkais voient des scènes qu’ils n’imaginaient pas possibles dans la ville phare des États-Unis. Sur l’île du port de New York, on voit des dizaines de cercueils blancs entassés par trois, serrés, dans une fosse fraîchement creusée. Elle fait plusieurs dizaines de mètres de long.
 
C’est un camion réfrigéré, arrivé sur une barge, qui a amené les corps. Les cercueils sont soulevés par un large chariot élévateur, et disposés par des contractuels en combinaisons blanches. Le nom du défunt est écrit en larges lettres sur le couvercle de pin. Ce sont ceux qui n’ont pas de proches connus, ou dont la famille n’a pas les moyens de payer un enterrement.
 
Il y en a déjà des dizaines par jour, cinq jours par semaine. Les crématoriums sont complets, il y a plus de deux semaines d’attente. On va passer dans quelques heures les 5.000 morts du Covid, rien que dans la ville de New York.
 
Mardi 7 avril il y a même eu en moyenne un mort toutes les 100 secondes, et c’est sans compter les morts à domicile qui ne sont pas testés. Il y en a 10 fois plus que d’habitude.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Coronavirus États-Unis
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants