1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Coronavirus aux États-Unis : de plus en plus de manifestations anti-confinement
1 min de lecture

Coronavirus aux États-Unis : de plus en plus de manifestations anti-confinement

Les manifestations anti-confinement se sont multipliés aux États-Unis ces derniers jours, depuis que Donald Trump a commencé à parler de déconfinement.

Une manifestation anti-confinement à Concord, dans le New Hampshire (États-Unis), le samedi 18 avril 2020.
Une manifestation anti-confinement à Concord, dans le New Hampshire (États-Unis), le samedi 18 avril 2020.
Crédit : Joseph Prezioso / AFP
Maeliss Innocenti & AFP

Donald Trump, qui a hâte de "rouvrir" l'économie des États-Unis, a appelé à "libérer" du confinement trois États gérés par des gouverneurs démocrates : le Michigan, le Minnesota et la Virginie. Son discours a poussé nombre de ses partisans à prendre part à des manifestations anti-confinement.

Ainsi, samedi 18 avril, au moins 400 personnes ont manifesté à pied ou depuis leur voiture devant le Parlement de Concord, capitale du petit État du New Hampshire (1,3 million d'habitants), relativement épargné par l'épidémie avec 1.287 cas confirmés et 37 morts du coronavirus. Mais le gouverneur républicain Chris Sununu y a ordonné un confinement au moins jusqu'au 4 mai.

Les manifestants, entassés et ignorants totalement les consignes de distanciation physique, brandissaient des pancartes "les chiffres mentent" ou "rouvrez le N.H". Parmi eux figuraient des hommes armés et cagoulés, façon milice. Mais aucun policier n'a été repéré sur les lieux de la mobilisation. Scènes similaires à Annapolis dans le Maryland ou encore à Austin, capitale du Texas.

Les manifestants étaient en grande majorité des partisans de Donald Trump mais aussi des Américains éprouvés économiquement par la situation.

À lire aussi

Bien que les manifestants soient généralement peu nombreux, de telles manifestations se sont multipliées ces derniers jours aux États-Unis, pays le plus frappé par le coronavirus avec plus de 715.000 cas et 37.000 morts.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/