2 min de lecture International

Coronavirus : Angela Merkel appelle les Allemands à rester chez eux

Après la France, c'est au tour de l'Allemagne de durcir le ton face à l'accélération de l'épidémie de coronavirus. Angel Merkel appelle les Allemands à rester chez eux autant que possible.

La chancelière Angela Merkel (Allemagne)
La chancelière Angela Merkel (Allemagne) Crédit : Odd ANDERSEN / AFP
Aude Solente et AFP

Alors qu'Emmanuel Macron a imposé un couvre-feu en Île-de-France et dans neuf villes françaises, Angela Merkel durcit également le ton en Allemagne. Elle a demandé à ses concitoyens, ce samedi 17 octobre, de réduire au maximum leurs relations sociales. Elle les a incité même à rester à leur domicile.

L'épidémie connaît une nette accélération en Allemagne. Le pays a comptabilisé 7.830 cas de coronavirus en 24 heures, selon des données officielles publiées samedi. En tout, 9.767 décès y ont été recensés depuis le début de la crise sanitaire, laquelle avait jusqu'alors moins frappé le pays par rapport à la plupart de ses voisins européens.

Pour combattre le regain de l'épidémie, la chancelière allemande, scientifique de formation, a rappelé l'importance de respecter les gestes barrières et d'aérer régulièrement les espaces clos tout en expliquant qu'il fallait désormais "aller plus loin". "Renoncez à tout voyage qui n'est pas vraiment nécessaire, à toute célébration qui n'est pas vraiment nécessaire. Veuillez rester chez vous, sur votre lieu de résidence, dans la mesure du possible", a-t-elle ainsi déclaré dans son podcast hebdomadaire. 

Ce que sera l'hiver, ce que sera notre Noël, sera décidé dans les jours et les semaines à venir

Angela Merkel
Partager la citation

La chef d'Etat a également averti : "Ce que sera l'hiver, ce que sera notre Noël, sera décidé dans les jours et les semaines à venir (...). Si chacun d'entre nous réduit maintenant de manière significative le nombre de rencontres en dehors de sa propre famille pendant un certain temps, nous pouvons réussir à arrêter et à inverser la tendance à la multiplication des infections."

À lire aussi
Keith Raniere dans un entretien pour NBC News justice
Keith Raniere, le gourou américain de NXIVM, condamné à 120 ans de prison

Elle a néanmoins concédé qu'il s'agissait pour beaucoup d'un "renoncement difficile" tout en rappelant que cet effort temporaire permettrait également d'éviter la surcharge du système de santé, de maintenir ouvertes les écoles et les garderies et de sauver l'économie et les emplois. "C'est l'outil le plus efficace dont nous disposons actuellement pour lutter contre la pandémie. Aujourd'hui, il est plus nécessaire que jamais", a-t-elle ajouté.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
International Coronavirus Épidémie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants