1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Coronavirus : Allemagne, Israël, Suède... Ces pays qui ont déjà opté pour une 3e dose
3 min de lecture

Coronavirus : Allemagne, Israël, Suède... Ces pays qui ont déjà opté pour une 3e dose

ÉCLAIRAGE - Si la troisième dose fait encore débat, quelques pays ont déjà adopté le principe d'un rappel vaccinal.

Illustration de doses vaccinales
Illustration de doses vaccinales
Crédit : THOMAS LOHNES / AFP
Thomas Pierre & AFP

Une troisième dose pour faire face à la quatrième vague due au variant Delta, et aux prochaines. Plusieurs pays ont déjà prévu d'appliquer un rappel vaccinal pour endiguer la pandémie de coronavirus, même si les calendriers, comme les publics visés, peuvent varier. 

Dès le 1er septembre, l'Allemagne proposera ainsi une dose de rappel de vaccin aux populations âgées et vulnérables, mais aussi à celles qui n'ont pas reçu de vaccin à ARN messager. Il sera notamment proposé dans les maisons de retraite, les structures d'aide à l'insertion et autres hébergements accueillant des groupes vulnérables.

Le ministère de la santé allemand s'appuie sur des études récentes montrant que "la réponse immunitaire est réduite ou en déclin rapide après une vaccination complète contre le Covid-19" chez certaines populations, "en particulier pour les patients immunodéprimés ainsi que les personnes très âgées et celles nécessitant des soins".

Un autre groupe se voit également recommander un rappel : ceux qui ont été vaccinés avec les vaccins d'AstraZeneca et Johnson & Johnson. Ils se verront proposer une dose supplémentaire d'un vaccin à ARN messager (Pfizer-BioNTech ou Moderna). Selon ces derniers laboratoires, une dose supplémentaire assure une protection immunitaire renforcée, notamment au regard de la propagation du variant Delta hautement contagieux.

Hausse des cas en Israël

À lire aussi

Quelques pays ont déjà adopté le principe d'un rappel vaccinal. Dans d'autres, ce sujet fait débat. Israël administre depuis mi-juillet une troisième dose de vaccins anti-coronavirus à des patients dotés d'un faible système immunitaire sur fond de hausse des cas de Covid liée à la propagation du variant Delta.

Les plus de 60 ans peuvent ainsi reprendre le chemin du centre de vaccination afin de recevoir une troisième dose. Le Premier ministre israélien, Naftali Bennett, a annoncé la mesure en expliquant que l'efficacité du vaccin baissait au fil du temps. 

L'Etat hébreu avait été l'un des premiers pays à lancer, en décembre, une vaste campagne de vaccination à la faveur d'un accord avec le géant pharmaceutique Pfizer lui donnant un accès rapide à des millions de doses payantes en échange de données biomédicales sur les effets du vaccin.


Mais ces dernières semaines, le nombre de contaminations, puis d'hospitalisation, est reparti à la hausse avec la propagation du variant Delta chez des adultes non vaccinés mais aussi chez des personnes qui avaient été vaccinées il y a plus de six mois.

Rappel élargi en Suède en 2022 ?

La Suède prévoit aussi de proposer une dose de rappel de vaccin contre le Covid-19 à "une grande partie de la population" en 2022, même si elle pourrait commencer par des populations vulnérables dès cet automne, ont annoncé mardi les autorités sanitaires.

La décision finale n'est toutefois pas encore prise, a annoncé l'Agence de santé publique. "Notre évaluation est qu'il n'est pas possible d'éradiquer le virus et que le travail de vaccination devrait donc être à long terme et centré sur la réduction des maladies graves et de la mortalité", a souligné l'épidémiologiste en chef Anders Tegnell dans un communiqué.

Dans un premier temps, les résidents de maisons de retraite, les personnes âgées de plus de 80 ans et les personnes avec un système immunitaire très réduit seront prioritaires pour une dose de rappel, sans doute à l'automne.

Alors que les décisions de dose supplémentaire en Occident suscitent l'inquiétude de voir les pays en développement continuer à être en retard dans leurs campagnes de vaccination, l'autorité sanitaire suédoise juge également "important que nous accordions une attention particulière à la vaccination des habitants dans les zones géographiques à faible couverture vaccinale".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/