2 min de lecture Corée du Nord

Corée du Nord : Pyongyang tire deux projectiles non identifiés, selon Séoul

Le leader nord-coréen avait annoncé fin décembre la fin du moratoire sur les essais nucléaires et les essais de missiles balistiques intercontinentaux.

Des essais de missiles nord-coréens tirés depuis un endroit inconnu en Corée du Nord, le 28 février 2020
Des essais de missiles nord-coréens tirés depuis un endroit inconnu en Corée du Nord, le 28 février 2020 Crédit : AFP PHOTO/KCNA VIA KNS
Thomas Pierre
Thomas Pierre et AFP

Pyongyang durcit le ton. La Corée du Nord a tiré lundi 2 mars deux projectiles non identifiés, selon les autorités sud-coréennes. Les deux engins ont été tirés en direction de l'est, au-dessus de la mer, depuis la région de Wonsan, sur la côte orientale, a précisé l'état-major sud-coréen dans un communiqué. 

Ces lancements surviennent alors que les négociations entre Washington et Pyongyang sur les programmes nucléaire et balistique nord-coréens sont dans l'impasse. La Corée du Nord avait donné aux États-Unis jusqu'à la fin de l'année 2019 pour faire de nouvelles propositions. 

En fin d'année dernière, le régime avait réalisé une série de tirs, dont le dernier en novembre, parlant parfois de missiles balistiques ou d'essai de "système de lancement multiple de fusées guidées de gros calibre". Elle avait aussi testé en décembre un moteur.

Négociations au point mort

Le leader nord-coréen Kim Jong Un avait annoncé fin décembre la fin du moratoire sur les essais nucléaires et les essais de missiles balistiques intercontinentaux, lors d'une réunion des dignitaires du parti au pouvoir. Il avait par ailleurs menacé de faire la démonstration d'une "nouvelle arme stratégique".

À lire aussi
KIm Jong Un, le 1er mai 2020, selon l'agence de presse nord-coréenne Corée du Nord
Corée du Nord : Kim Jong Un n'a pas subi d'opération chirurgicale, assure Séoul

La péninsule a connu en 2018 une remarquable détente, illustrée par des rencontres historiques entre Kim et le président américain Donald Trump. Mais les négociations sur la dénucléarisation sont au point mort depuis le deuxième sommet entre les deux hommes, en février 2019 à Hanoï.

Zéro cas de Coronavirus

Sous le coup de multiples sanctions du Conseil de sécurité des Nations unies en raison de ses programmes militaires interdits, la Corée du Nord a souvent par le passé réalisé des essais de missiles pour accroître la pression internationale et essayer d'arracher des concessions de la communauté internationale.

Ces tirs surviennent au moment où Pyongyang tente par ailleurs d'éviter que le coronavirus apparu en décembre dans la Chine voisine ne se propage sur son sol. Les experts soulignent qu'une telle épidémie pourrait être catastrophique dans un pays dont le système de santé est notoirement défaillant. La Corée du Nord n'a fait état d'aucun cas de la maladie qui a pourtant infecté plus de 88.000 personnes dans le monde te fait plus de 3.000 morts.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Corée du Nord Kim Jong-Un Missile
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants