1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Corée du Nord : après le tir d'un nouveau missile, à quoi joue Pyongyang ?
1 min de lecture

Corée du Nord : après le tir d'un nouveau missile, à quoi joue Pyongyang ?

ÉCLAIRAGE - La Corée du Nord a lancé vendredi 18 novembre un missile balistique intercontinental qui est tombé au large du Japon. Le dernier épisode en date d'une série record de tirs de projectiles.

Un homme regarde un écran de télévision montrant une émission d'informations avec des images d'archives d'un test de missile nord-coréen, dans une gare de Séoul, le 3 novembre 2022.
Un homme regarde un écran de télévision montrant une émission d'informations avec des images d'archives d'un test de missile nord-coréen, dans une gare de Séoul, le 3 novembre 2022.
Crédit : JUNG YEON-JE / AFP
Corée du Nord : après le tir d'un nouveau missile, à quoi joue Pyongyang ?
00:01:31
Philippe Dova

Mais à quoi joue Pyongyang ? Après le missile tombé en Pologne en début de semaine, ce vendredi 18 novembre, ce sont les tirs de missiles nord-coréens qui inquiètent. Une réunion d'urgence a été organisée à Bangkok en marge du sommet de l'Apec qui réunit les tous les pays de l'Asie du Sud-Est mais aussi les États-Unis et la France. En cause : le tir cette nuit d'un missile balistique intercontinental qui s'est échoué tout près des côtes japonaises, dans la zone économique exclusive du Japon, à 200 kilomètres de l'île de Ha-shima, à Hokkaido.


Et le plus inquiétant, d'après l'État-Major sud coréen, c'est que ce type de missile avec un angle de tir normal pourrait parcourir une distance de 15.000 kilomètres et frapper le territoire américain. En réponse à cette nouvelle provocation, des avions furtifs sud coréens et des chasseurs F-16 de l'US Air Force ont mené des exercices de simulation d'attaques de véhicules lanceurs de missiles nord coréens en utilisant des bombes à guidage laser. 

Ce nouveau tir et la réaction de colère nord coréenne à la réunion trilatérale entre Joe Biden, le président sud coréen, et le Premier ministre japonais dimanche dernier à Phnom Penh, au cours de laquelle le président américain avait confirmé l'engagement de son pays à renforcer la sécurité de ses alliés dans la zone par tous les moyens militaires, y compris nucléaires si besoin. 

Ce vendredi à Bangkok, à l'issue de la réunion d'urgence, les dirigeants japonais, américain, sud coréen, canadien, australien et zélandais ont fermement condamné et jugé inacceptable ce nouveau tir de Pyongyang.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

<