1 min de lecture Île-de-France

Clichy : comment la Ville va révolutionner l'évacuation des gravats

La ville de Clichy a décidé d'installer temporairement un téléphérique pour évacuer les gravats de l'ancienne usine à gaz. Un chantier qui va durer sept mois.

C'est notre plane`te - C'est notre Planète Virginie Garin iTunes RSS
>
C'est notre Planète du 23 avril 2019 Crédit Image : Capture d'écran / Google Maps | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Sophie Jousselin
Sophie Joussellin
édité par Claire Gaveau

Adieu les camions, place aux téléphériques. À Clichy, sur le site de l'ancienne usine à gaz de la ville, avant la construction de logements et de bureaux, il va falloir démolir les vieux bâtiments. Une action considérable qui va engendrer pas moins de 240.000 tonnes de gravats

Soit quatre terrains de football entièrement recouverts sur huit étages de pierre, de matériaux de construction. Au total, les travaux vont durer sept mois dans cette ville de banlieue parisienne. 

Des chiffres considérables qui ont poussé la mairie à réfléchir à des alternatives afin de mener à bien ce chantier. Si plusieurs solutions ont été étudiées, la Ville a d’emblée refusé d'utiliser des camions pour évacuer les gravats. Cette solution présentait trop de risques d'engorgement de la circulation, de bruit, de poussière et de pollution. Au total, il y aurait eu un va-et-vient permanent de 80 camions par jour pendant toute la durée des travaux. Soit 10.000 sur 7 mois.

Une solution deux fois moins polluante

Le choix retenu s'est donc porté, pour la première fois en France pour ce type de chantier urbain, sur un téléphérique. Il est actuellement en train d'être installé. Quatre pylônes sont déjà posés et à partir de début juin, les gravats seront évacués via des bennes.

À lire aussi
Des manuels scolaires (illustration) rentrée scolaire
Éducation : pourquoi les manuels numériques à l'école posent problème

Chacune en transportera 20 tonnes, qui seront ensuite déposées sur une barge. Chaque jour, 2.000 tonnes partiront donc vers les sites de stockage, par voie fluviale, puisque la Seine est juste à côté.

À la fin du chantier, le téléphérique sera démonté. Selon Citallios, le maître d'ouvrage, le choix du téléphérique réduira de moitié l'empreinte carbone du chantier. L'utilisation de camions aurait généré 12 tonnes de CO2 par jour, contre 6 pour une évacuation par la Seine.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Île-de-France Hauts-de-Seine Environnement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797481428
Clichy : comment la Ville va révolutionner l'évacuation des gravats
Clichy : comment la Ville va révolutionner l'évacuation des gravats
La ville de Clichy a décidé d'installer temporairement un téléphérique pour évacuer les gravats de l'ancienne usine à gaz. Un chantier qui va durer sept mois.
https://www.rtl.fr/actu/international/clichy-comment-la-ville-va-revolutionner-l-evacuation-des-gravats-7797481428
2019-04-23 04:43:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ILyuh9_FdMlIP3GE6k38ug/330v220-2/online/image/2019/0423/7797481434_la-mairie-de-clichy-dans-les-hauts-de-seine.PNG