3 min de lecture Écologie

VIDÉO - Jour de la Terre : 4 gestes pour être écolo au quotidien

Lundi 22 avril célèbre le Jour de la Terre, une initiative pour sensibiliser à l'environnement et aider la société à passer à l'action le reste de l'année.

>
4 gestes pour être écolo au quotidien Crédit Image : iStock / Getty Images Plus | Crédit Média : RTLnet | Date :
Camille Schmitt
Camille Schmitt
et Arièle Bonte

"La célébration par l'action", c'est la devise du Jour de la Terre, événement organisé ce lundi 22 avril, depuis les années 90 en France. "Ce jour est le moteur d’une année entière pour poser un geste concret pour l'environnement", peut-on lire sur le site de l'initiative qui se déroule aussi au Québec et aux États-Unis sous le nom de Earth Day Initiative. 

En ce lundi de Pâques, Jour de la Terre propose une action concrète : le passage à un fournisseur d’énergie 100 % renouvelable via ekWateur. Mais comme le souligne l'organisation, le Jour de la Terre est un mouvement qui se célèbre le 22 avril mais se poursuit toute l'année via d'autres actions concrètes comme la mise en place d'ateliers contre le gaspillage alimentaire. 


Le message de cette journée est simple : il est possible de s'engager, à sa propre échelle, et d'agir concrètement pour la protection de l'environnement. Pour cela, voici quelques gestes simples à effectuer au quotidien pour adopter un mode de vie plus vert.

1. Faire attention à ce qui se trouve dans son caddie

Tout commence au supermarché. Pour limiter votre empreinte carbone, mangez des produits locaux et de saison dès que vous le pouvez. Évitez les produits importés. 

À lire aussi
Les insectes menacés d'extinction d'ici un siècle environnement
Une étude annonce la disparition de 78% d'insectes

Les produits contenant de l'huile de palme sont également à bannir, dans la mesure du possible. Malgré les engagements des multinationales à plus de transparence sur la provenance de l'huile contenue dans leurs produits, sa présence est rarement mentionnée sur les étiquettes, remplacée par "huile végétale". Mais sa production participe à la déforestation à grande échelle.

Lorsque vous faites vos courses, il est préférable de faire l'impasse sur les sacs en plastique (payants dans la plupart des commerces) et d'amener votre cabas réutilisable. Pour aller plus loin : favoriser les courses en vrac et auprès des producteurs locaux pour limiter les déchets et le transport des marchandises. 

2. Surveiller sa consommation d'eau

Une eau qui coule continuellement, un canalisation qui fuit... Les gâchis d'eau sont fréquents. Pour les limiter au maximum, coupez le robinet lorsque vous vous brossez les dents, arrêtez l'arrivée d'eau lorsque vous vous savonnez sous la douche. Même une petite fuite peut faire perdre une grande quantité d'eau : ne tardez pas à les faire réparer.

Les plus motivés peuvent même recycler l'eau de pluie et les "eaux grises" (l'eau d'évacuation d'une douche ou d'un lavabo par exemple). Elles peuvent être réutilisées pour des usages qui ne nécessitent pas de l'eau potable, comme laver votre voiture par exemple. 

3. Partager les trajets

Pour les trajets courts, préférez la marche ou le vélo. Si la destination vous semble trop éloignée, les transports en commun restent la meilleure solution. 

Mais si vous êtes obligés de prendre votre voiture, essayez de la remplir au maximum. Peut-être que des amis, de la famille ou des voisins vont dans la même direction que vous et seront contents de profiter de votre véhicule. Pensez également à toutes les plateformes de covoiturage, comme Blablacar ou iDVroom.

4. Limiter ses déchets

Dans la plupart des communes, vous disposez de bacs à ordures différents pour trier vos déchets. Prenez le temps de séparer les ordures recyclables et des ordures ménagères.

Il est aussi possible de limiter sa quantité de déchets, en fuyant les produits suremballés. Fini les pots de yaourts emballés dans du carton ou les légumes sous cellophane. Rien qu'en choisissant des articles moins emballés, on peut réduire ses déchets de 26 kilos par personne et par an.

La durée de vie des objets est de plus en plus courte. Si vous tenez absolument à vous débarrasser d'un objet, déposez-le dans la ressourcerie la plus proche de chez vous, plutôt que de le jeter. Ces organismes donnent une seconde vie aux objets abandonnés, sans utiliser de nouvelles matières premières. 

Pour les denrées alimentaires enfin, pensez au compost. Si vous n'avez pas de jardin, il existe des modèles prévus pour les appartements. À mettre sur son balcon ou dans sa cuisine. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Écologie Quotidien-conso Environnement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants